Lions, d’Hans Blumenberg : le pouvoir libérateur de la vérité

Recueil de 33 fables sur le lion par le philosophe allemand Blumenberg,  Lions (Löwen, 2001) interroge le rôle de la métaphore dans la pensée philosophique et scientifique. Il a été traduit en 2014 aux Belles Lettres par Gérard Marino.

«Blumenberg a laissé sa main s’attarder longuement sur la poignée de la porte qu’il venait de refermer. Avait-il eu affaire au lion de la fable, au lion absent, qui n’appartient pas à ce qui arrive et n’appartient donc jamais au monde?»
Sibylle Lewitscharoff, Blumenberg (Prix Büchner 2013, également traduit aux Belles Lettres par Gérard Marino en 2014)

Le pouvoir libérateur de la vérité

Extrait des pages 99-100.

Le caractère moralement blâmable du mensonge est une chose, le pouvoir libérateur de la vérité en est une autre. L’obstacle que constitue le caractère inadmissible du mensonge n’est pas insurmontable car, si ce qu’on dit doit certes être vrai, tout ce qui est vrai ne doit pas nécessairement être dit. La permission de se taire met à l’abri des complications que peut faire surgir l’interdiction du mensonge.
Mais si la vérité a quelque chose à voir avec la liberté, il faut s’interdire de la taire. Il est étonnant de constater l’effet durable qu’a produit la promesse de libération par la vérité, bien que cette présomption ait disparu pour la vérité de la connaissance issue de la science. C’est avant tout dans la psychanalyse de Freud et de beaucoup de ses épigones que gît méconnu le principe du pouvoir libérateur de la vérité, en particulier de la vérité réflexive. On doit trouver soi-même sa vérité, pour se délivrer de l' »asservissement » qu’est foncièrement toute anomalie psychique.
Il est remarquable que cette pensée élémentaire ait pu être tirée de l’intentio obliqua de l’auto-analyse, où elle était née, et devenir maxime politique toujours pour autrui. On est invité à ne pas taire la vérité. Ce qui est en jeu ici, c’est la tentative de préserver un absolu pour l’immanence, et cela par le consensus de tous sur tout, qui se révèle être celui de quelques-uns contre tous les autres – encore le vieux pathos du prédicateur de pénitence. Le metanoeite par lequel celui qui le prononce se tient à l’écart de la confession, comme on le voit chez lui-même : la rhétorique comme artifice pour la conservation de soi.
Luther a mis les fables d’Ésope immédiatement après la Bible, au même rang que Caton, meliora omnium philosophorum… Une de ses préférées est celle de l’antre du lion. Le lion avait coutume d’inviter les autres animaux dans son antre à l’odeur infecte et de leur demander alors comment cela sentait à leur avis (quomodo oleret). Le loup déclara sans ambages : « Ça pue. » « Cela sent bon », dit l’âne, flatteur. Le renard se tira d’affaire : « J’ai un rhume. » Luther n’éprouve aucun scrupule à approuver la morale de cette dernière réponse : Non ubique omnia esse dicenda ! C’est un mensonge, sans doute, mais on peut supposer que le lion est tout à fait capable d’y reconnaître la volonté manifeste de ne pas donner de réponse : J’ai un rhume, id est non licet quaecunque dicere.
Par chance pour la spontanéité de notre morale, on ne nous dit pas ce qu’a fait le lion de ceux qui n’ont pas voulu lui confirmer la bonne odeur de son antre. La sagesse pratique du renard satisfait à un non licet pour cette raison au moins que, en tant qu’invité, on s’oblige par politesse à ne pas déprécier la demeure de son hôte.
De toute façon, ce ne serait pas cette vérité-là qui libère ; pour cela, Luther en a une autre, fort sûre. Si toutefois on ne l’a pas, c’est à une autre encore de le faire – au besoin la vérité sur soi-même.

3231

Voir également :

Tagged with: , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Classiques de l'histoire des idées, L'inattendu, XXe siècle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bienvenue sur le blog des éditions
En direct sur Instagram
NOUVEAUTÉ Léon Bloy, la littérature et la #Bible, par Pierre Glaudes. Tout est symbolique pour #LéonBloy : l’histoire de l’humanité, sa propre vie, les contes sortis de son imagination offrent tous une image de #Dieu sous des dehors inattendus. Il ne lui suffit pas de pourfendre le positivisme qui domine dans l’opinion de son époque : à la religion de la Science il oppose une vision du monde dans laquelle le moindre événement, réel ou imaginaire, exprime la Parole divine à l’instar de la Bible. Ainsi, toute réalité est textuelle sous le regard de cet écrivain qui, dans le divers de l’existence, aperçoit, par fragments, la même fiction transcendante. Cet ouvrage explore l’étonnante pratique de la littérature qui résulte de ce parti-pris apologétique risqué. Le roman, l’historiographie, le pamphlet, le journal intime n’y sont jamais que des textes de seconde main : des réécritures déconcertantes qui, selon des conventions différentes, ont la Bible pour matrice et tentent d’en faire résonner les échos intempestifs à l’oreille des contemporains.
L'extrait qui vous est donné sur le blog des Belles Lettres vous permettra de goûter tant le style immarcescible du rire bloyen que celui, non moins élégant et puissant de Pierre Glaudes, son plus grand spécialiste français.
#critiquelittéraire #BellesLettresEssais #XIXe #XXe #PierreGlaudes NOUVEAUTÉ ÉRUDITION dans la collection #MondesAnciens : Claude Calame, Tragédie chorale : poésie grecque et rituel musical.  La #tragédie grecque comme dramatisation du héros confronté à son implacable destin ? La tragédie attique comme expression même du « tragique » ? À vrai dire les actions héroïques mises en scène dans la #tragédiegrecque sont redevables d’une perspective anthropologique et ethnopoétique. Ces dramatisations sont en effet des manifestations musicales au sens grec du terme, impliquant chant, accompagnement instrumental et gestualité chorégraphique : pratiques vocales en performances musicales ritualisées dont le texte n’est pour nous que la lointaine trace écrite ; pratiques rituelles prenant sens et efficacité, comme actes de chant, dans un contexte d’ordre à la fois politique, religieux et culturel. 
#Poésiegrecque #Musiquegrecque #Grèceantique #choeur #chantchoral #Œdipe #Jocaste #Hippolyte #Phèdre #Xerxès #Thèbes #Trézène #Eschyle #Euripide #Sophocle #Athènes #Vendredilecture critique, avec #BarbeydAurevilly qui fustige le théâtre contemporain (tome VII des Oeuvres en librairie), #LéonBloy le fulminant par Pierre Glaudes, mais aussi #Bernanos, #Steiner, #Ricoeur, London, #PierreJeanJouve tous au catalogue depuis peu.
Avec la chouette, ne perdez ni votre latin, ni votre mordant. Excellent week-end ! La chouette profite de la pénombre recherchée pour vous présenter sur le blog des Belles Lettres cet étonnant traité de l'Antiquité tardive composé par un citoyen éclairé anonyme à l'adresse du Chef d'Etat. Conseils avisés sans parti pris idéologique autre que le retour au bon sens. Dégustez plusieurs extraits sur le blog et ce soir sur Facebook. #CUF #Budés #AffairesMilitaires #Militaria #Antiquitétardive #moralisationdelaviepolitique #corruption #richesses #reformedelaloi NOUVEAUTÉ Partons en #Inde ou aux #Indes avec Michel Angot qui réussit en près de 900 pages à embrasser plusieurs milliers d'années et un espace aux dimensions de l'Europe, en ayant recours aux sources les plus étendues et tenant ensemble les traces du temps, de l'Antiquité à nos jours : un tour de force, une véritable fabrique de l'Histoire, aujourd'hui en librairie.
#India #Voyage #Histoire #Histoiredesindes NOUVEAUTÉ Le troisième tome de la série sur l'Histoire de la littérature grecque chrétienne dirigée par Bernard Pouderon vient de paraître. Ce tome couvre toute la production littéraire du IIIe siècle. L’exégèse, l’historiographie, la pastorale, mais également les spéculations théologiques et la polémique religieuse, y occupent une place essentielle. Parmi les auteurs les plus importants ici présentés figurent Clément d’Alexandrie, Origène, Hippolyte de Rome (ainsi que le corpus attaché à son nom), Méthode d’Olympe et Eusèbe de Césarée, qui, dans la diversité de leurs écrits, ont donné non seulement à la pensée, mais aussi à la littérature chrétienne ses premières lettres de noblesse. Sur notre blog, la présentation de cette série exceptionnelle a été mise à jour. #Littératurechrétienne #Christianismeprimitif #Premierschrétiens #Antiquitétardive #Anedor NOUVEAUTÉ Le deuxième volume de notre nouvelle collection #DocetOmnia : La Politique des chaires au #CollègedeFrance. Sous la direction de : Wolf FEUERHAHN, Préface de : Antoine COMPAGNON.
Sur la base de nombreux documents inédits issus notamment des archives du Collège de France, cet ouvrage revisite l’autodéfinition de la plus fameuse institution savante française et invite à reconsidérer la fabrique et le partage des savoirs dans l’enseignement et la recherche.
#Savoirs #Enseignement #Recherche #Institutionsfrançaises NOUVEAUTÉ Le tome VII de l' Œuvre critique de Barbey d'Aurevilly, sur le Théâtre contemporain.
La mise à mort par estocade de la comédie, le mépris des « faiseurs dramatiques », la pauvreté de la littérature dramatique, l’émoi de la danse et l’hymne aux acteurs et un « énorme pouah ! » pour couronner le tout : voici que Barbey mord « à pleine bouche et à pleines dents dans nos plates mœurs dramatiques contemporaines »
#Théâtre #Théâtrecontemporain #Critiquelittéraire #Littératureclassique #BarbeydAurevilly

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 181 autres abonnés

En direct sur Twitter
Archives
%d blogueurs aiment cette page :