Diodore de Sicile – Bibliothèque historique, livre V (extrait)

Diodore

Extrait de Diodore de Sicile, Bibliothèque historique, Tome V : Livre V (Livre des îles), Texte établi et traduit par Michel Casevitz, présenté et commenté par Anne Jacquemin, Les Belles Lettres (coll. CUF), octobre 2015 :

LXVI. Selon les légendes crétoises, ceux qu’on appelle les Titans vinrent au monde à l’époque des Courètes. Ils avaient leur résidence dans le territoire de Cnossos, juste là où on montre aujourd’hui les fondations de la maison de Rhéa ainsi qu’un bois de cyprès qui lui est consacré depuis l’Antiquité. Ils étaient six hommes et cinq femmes, issus d’Oursons et de Gé selon certains mythologues, d’un Courète et de Titaia leur mère selon d’autres, et c’était d’après celle-ci qu’ils auraient été nommés ainsi. Les mâles étaient, selon les légendes, Cronos, Hypérion et Coios, ainsi que Japet, Crios et enfin Océans ; leurs soeurs étaient Rhéa, Thémis, Mnémosyne, ainsi que Phoibé et Thètys. Chacun des Titans eut à son actif une invention profitant aux hommes et son activité utile à tous valut à chacun des honneurs et un souvenir éternels. Croyons donc, l’aîné, fut roi et fit passer ses contemporains d’un état sauvage à des moeurs civilisées ; ce qui lui valut une grande renommée, tandis qu’il se rendait en beaucoup de régions du monde habité. Il introduisit chez tous l’équité et la droiture de l’âme : aussi les hommes du règne de Cronos, comme la tradition l’a confié à la postérité, étaient-ils absolument honnêtes et sans aucune méchanceté, et vécurent-ils heureux. Son pouvoir s’exerça surtout sur les régions occidentales et il y fut jugé digne de l’honneur suprême ; voilà pourquoi, jusqu’en des temps assez récents, chez les Romains et les Carthaginois, du temps où cette ville existait encore, ainsi que dans l’ensemble des peuples voisins, il y eut des fêtes et des sacrifices illustres en l’honneur de ce dieu ; et beaucoup de lieux reçurent son nom. Du fait du niveau très élevé de bonne législation, aucun acte injuste n’était en général commis par personne ; tous ceux qui étaient placés sous l’autorité de ce roi, jouissant sans entraves de toute forme de plaisir, vécurent une vie de félicité. À ce propos, on dispose précisément du témoignage du poète Hésiode dans ces vers :

« Ils étaient du temps de Cronos, quand il régnait au Ciel,

Et ils vivaient comme des dieux, sans souci en leur coeur,

Bien loin des maux, bien loin du pénible labeur,

Sans maladies affreuses, sans douleur, et leurs membres

Ne connaissaient pas l’atteinte de la vieillesse ; toujours égaux

À eux-mêmes dans leurs bras et leurs jambes,

Ils goûtaient aux délices des festins en restant à l’écart des maux,

Quand ils mouraient, c’était comme si le sommeil les domptait,

Et ils avaient bien d’autres trésors ; la terre féconde

Leur apportait ses fruits d’elle-même, en abondance, à satiété,

Eux, joyeux sur terre, vivaient de leurs travaux parmi

De nobles êtres innombrables, regorgeant de troupeaux,

Chéris des dieux bienheureux. »

Telles sont les légendes à propos de Cronos.

LXVII. C’est Hypérion, dit-on, qui a le premier compris, par l’attention qu’il y porta et par l’observation, le mouvement du soleil, de la lune et des autres astres, et aussi les saisons qu’ils déterminent et il a permis aux autres d’accéder à cette connaissance ; voilà pourquoi il a été nommé père des astres, comme s’il les avait donnés à voir et fait exister. De Coios et de Phoibé naquit Lèto, de Japet Prométhée qui, comme le transmettent certains mythographes, déroba le feu aux dieux et le donna aux hommes, mais la vérité est qu’il fut l’inventeur des matières à feu qui permettent d’allumer le feu. Parmi les Titanides, c’est Mnémosyne, dit-on, qui inventa les opérations de calcul et assura l’assise d’un nom fixe à chaque réalité, moyen qui nous permet de les désigner chacune et de communiquer les uns avec les autres ; ces inventions, selon certains, c’est Hermès qui les introduisit. On attribue aussi à cette déesse ce dont les hommes disposent pour retrouver et fixer le souvenir et c’est justement là l’origine de son nom. Quant à Thémis, content les légendes, elle fut la première à introduire les prédictions, les sacrifices, le rituel des cultes et à indiquer comment avoir de bonnes lois et la paix. Aussi les gardiens des devoirs de piété et des lois humaines portent-ils les noms de thesmophylaques et de thesmothètes ; et Apollon, quand il doit rendre des oracles, fait preuve de théiste, ainsi dit-on, du fait que c’est Thémis qui fut l’inventrice des oracles. Ces dieux, auteurs de tant de bienfaits pour la condition humaine, n’ont ainsi pas seulement mérité des honneurs immortels, mais ils passent aussi pour avoir les premiers habité l’Olympe après leur séparation d’avec les hommes.

LXVIII. De Cronos et de Rhéa naquirent, à ce qu’on dit, Hestia, Déméter et Héra, ainsi que Zeus, Poséidon et Hadès. Parmi eux, Hestia inventa, dit-on, la construction des maisons et, grâce à cette action bienfaisante, elle s’est aussi installée chez presque tout le monde, dans toutes les maisons, y obtenant honneurs et sacrifices. Quant à Déméter, au temps où le blé poussait au hasard avec les autres plantes, mais où les hommes l’ignoraient, elle fut la première à montrer comment le récolter, le transformer, le conserver et le semer. Elle découvrit le blé avant d’avoir mis au monde sa fille Perséphone et c’est après la naissance de celle-ci et son enlèvement par Pluton qu’elle incendia toute la récolte, parce qu’elle haïssait Zeus et qu’elle était en deuil de sa fille. Après avoir retrouvé sa fille, elle se réconcilia avec Zeus et rendit la semence du blé à Triptolème avec l’ordre de donner une part de ce présent à tous les hommes et de leur enseigner la transformation de la semence.

Extrait des pages 87 à 90


Voir également :

Hesiode

Hésiode, Théogonie. Texte établi et traduit par Paul Mazon. Introduction et notes par Gabriela Pironti. Collection « Classiques en poche », 8,50€.

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Grèce antique, Sources

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bienvenue sur le blog des éditions
En direct sur Instagram
NOUVEAUTÉ Léon Bloy, la littérature et la #Bible, par Pierre Glaudes. Tout est symbolique pour #LéonBloy : l’histoire de l’humanité, sa propre vie, les contes sortis de son imagination offrent tous une image de #Dieu sous des dehors inattendus. Il ne lui suffit pas de pourfendre le positivisme qui domine dans l’opinion de son époque : à la religion de la Science il oppose une vision du monde dans laquelle le moindre événement, réel ou imaginaire, exprime la Parole divine à l’instar de la Bible. Ainsi, toute réalité est textuelle sous le regard de cet écrivain qui, dans le divers de l’existence, aperçoit, par fragments, la même fiction transcendante. Cet ouvrage explore l’étonnante pratique de la littérature qui résulte de ce parti-pris apologétique risqué. Le roman, l’historiographie, le pamphlet, le journal intime n’y sont jamais que des textes de seconde main : des réécritures déconcertantes qui, selon des conventions différentes, ont la Bible pour matrice et tentent d’en faire résonner les échos intempestifs à l’oreille des contemporains.
L'extrait qui vous est donné sur le blog des Belles Lettres vous permettra de goûter tant le style immarcescible du rire bloyen que celui, non moins élégant et puissant de Pierre Glaudes, son plus grand spécialiste français.
#critiquelittéraire #BellesLettresEssais #XIXe #XXe #PierreGlaudes NOUVEAUTÉ ÉRUDITION dans la collection #MondesAnciens : Claude Calame, Tragédie chorale : poésie grecque et rituel musical.  La #tragédie grecque comme dramatisation du héros confronté à son implacable destin ? La tragédie attique comme expression même du « tragique » ? À vrai dire les actions héroïques mises en scène dans la #tragédiegrecque sont redevables d’une perspective anthropologique et ethnopoétique. Ces dramatisations sont en effet des manifestations musicales au sens grec du terme, impliquant chant, accompagnement instrumental et gestualité chorégraphique : pratiques vocales en performances musicales ritualisées dont le texte n’est pour nous que la lointaine trace écrite ; pratiques rituelles prenant sens et efficacité, comme actes de chant, dans un contexte d’ordre à la fois politique, religieux et culturel. 
#Poésiegrecque #Musiquegrecque #Grèceantique #choeur #chantchoral #Œdipe #Jocaste #Hippolyte #Phèdre #Xerxès #Thèbes #Trézène #Eschyle #Euripide #Sophocle #Athènes #Vendredilecture critique, avec #BarbeydAurevilly qui fustige le théâtre contemporain (tome VII des Oeuvres en librairie), #LéonBloy le fulminant par Pierre Glaudes, mais aussi #Bernanos, #Steiner, #Ricoeur, London, #PierreJeanJouve tous au catalogue depuis peu.
Avec la chouette, ne perdez ni votre latin, ni votre mordant. Excellent week-end ! La chouette profite de la pénombre recherchée pour vous présenter sur le blog des Belles Lettres cet étonnant traité de l'Antiquité tardive composé par un citoyen éclairé anonyme à l'adresse du Chef d'Etat. Conseils avisés sans parti pris idéologique autre que le retour au bon sens. Dégustez plusieurs extraits sur le blog et ce soir sur Facebook. #CUF #Budés #AffairesMilitaires #Militaria #Antiquitétardive #moralisationdelaviepolitique #corruption #richesses #reformedelaloi NOUVEAUTÉ Partons en #Inde ou aux #Indes avec Michel Angot qui réussit en près de 900 pages à embrasser plusieurs milliers d'années et un espace aux dimensions de l'Europe, en ayant recours aux sources les plus étendues et tenant ensemble les traces du temps, de l'Antiquité à nos jours : un tour de force, une véritable fabrique de l'Histoire, aujourd'hui en librairie.
#India #Voyage #Histoire #Histoiredesindes NOUVEAUTÉ Le troisième tome de la série sur l'Histoire de la littérature grecque chrétienne dirigée par Bernard Pouderon vient de paraître. Ce tome couvre toute la production littéraire du IIIe siècle. L’exégèse, l’historiographie, la pastorale, mais également les spéculations théologiques et la polémique religieuse, y occupent une place essentielle. Parmi les auteurs les plus importants ici présentés figurent Clément d’Alexandrie, Origène, Hippolyte de Rome (ainsi que le corpus attaché à son nom), Méthode d’Olympe et Eusèbe de Césarée, qui, dans la diversité de leurs écrits, ont donné non seulement à la pensée, mais aussi à la littérature chrétienne ses premières lettres de noblesse. Sur notre blog, la présentation de cette série exceptionnelle a été mise à jour. #Littératurechrétienne #Christianismeprimitif #Premierschrétiens #Antiquitétardive #Anedor NOUVEAUTÉ Le deuxième volume de notre nouvelle collection #DocetOmnia : La Politique des chaires au #CollègedeFrance. Sous la direction de : Wolf FEUERHAHN, Préface de : Antoine COMPAGNON.
Sur la base de nombreux documents inédits issus notamment des archives du Collège de France, cet ouvrage revisite l’autodéfinition de la plus fameuse institution savante française et invite à reconsidérer la fabrique et le partage des savoirs dans l’enseignement et la recherche.
#Savoirs #Enseignement #Recherche #Institutionsfrançaises NOUVEAUTÉ Le tome VII de l' Œuvre critique de Barbey d'Aurevilly, sur le Théâtre contemporain.
La mise à mort par estocade de la comédie, le mépris des « faiseurs dramatiques », la pauvreté de la littérature dramatique, l’émoi de la danse et l’hymne aux acteurs et un « énorme pouah ! » pour couronner le tout : voici que Barbey mord « à pleine bouche et à pleines dents dans nos plates mœurs dramatiques contemporaines »
#Théâtre #Théâtrecontemporain #Critiquelittéraire #Littératureclassique #BarbeydAurevilly

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 181 autres abonnés

En direct sur Twitter
Archives
%d blogueurs aiment cette page :