Se gouverner avant de gouverner les autres : la maîtrise de soi par Xénophon

22510100289200L

Xénophon (0430 – 0354), Mémorables. Traduit du grec et présenté par Louis-André Dorion, coll. Le goût des idées, 2015, 208 pages, index, bibliographie, 15 €

Extrait des Mémorables, de Xénophon (version française intégrale, poche), 2015, chapitre 5 :

5.1. S’il est vrai que la maîtrise de soi aussi est pour l’homme un bien digne d’être possédé, examinons s’il permettait d’y progresser lorsqu’il tenait ces propos : « Mes amis, s’il nous survenait une guerre et que nous voulions choisir un homme grâce auquel nous aurions le plus de chance d’assurer notre salut et de soumettre les ennemis, est-ce celui dont nous nous apercevrions qu’il est dominé par son ventre, le vin, les plaisirs de l’amour, la fatigue et le sommeil, est-ce bien lui que nous choisirions ? Comment pourrions-nous croire qu’un tel homme puisse nous sauver ou se rendre maître des ennemis ? 5.2. Et si, une fois parvenus au terme de notre vie, nous désirions confier à quelqu’un le soin d’élever nos garçons, de préserver la virginité de nos filles et de conserver nos biens, est-ce que nous jugerions que celui qui ne se maîtrise pas est digne de confiance pour ces responsabilités ? Confierions-nous nos troupeaux, nos celliers ou la supervision des travaux à un esclave qui ne se maîtrise pas ? Serions-nous même prêts à le prendre gratuitement comme intendant et préposé au marché ? 5.3. Mais puisque nous ne voudrions même pas d’un esclave qui ne se maîtrise pas, ne vaut-il pas la peine que le maître lui-même se garde de lui ressembler ? Car à la différence des gens cupides, qui semblent s’enrichir en dépouillant les autres de leurs richesses, il n’est pas vrai que celui qui ne se maîtrise pas est nuisible aux autres, mais utile à lui-même ; bien au contraire, il fait du mal aux autres, mais il s’en fait encore plus à lui-même, s’il est vrai que le plus grand mal que l’on puisse faire est de provoquer la ruine non seulement de sa propre demeure, mais aussi de son corps et de son âme. 5.4. Dans un banquet, qui se réjouirait de la compagnie d’un homme dont on verrait qu’il prend plus de plaisir aux mets et au vin qu’à la présence de ses amis, et qu’il est plus affectueux avec les prostituées qu’avec ses camarades ? N’est-ce pas un devoir pour tout homme qui regarde la maîtrise de soi comme le fondement de la vertu, de l’affermir d’abord dans son âme ? 5.5. Car qui pourrait, sans elle, apprendre quelque chose de bien et le pratiquer d’une façon qui en vaille la peine ? Quel est l’homme esclave des plaisirs qui ne se trouve pas dans de honteuses dispositions vis-à-vis de son corps et de son âme ? À mon avis, par Héra, un homme libre doit souhaiter de ne pas tomber sur un tel esclave ; inversement, celui qui est esclave de ce genre de plaisirs doit supplier les dieux de tomber sur de bons maîtres, car c’est seulement ainsi qu’il pourra être sauvé. » 5.6. Voilà ce qu’il disait et ses actes témoignaient plus encore que ses paroles de la maîtrise qu’il exerçait sur lui-même. En effet, il maîtrisait non seulement les plaisirs corporels, mais encore ceux que procure l’argent, car il croyait que celui qui reçoit de l’argent du premier venu se donne un maître et se soumet à un esclavage qui n’est pas moins honteux qu’un autre.

Traduit du grec ancien par Louis-André Dorion, pages 56-57.

Jusqu’au 30 juin 2015 sur le site des Belles Lettres, pour tout achat de trois volumes de la collection « Le goût des idées », Le Défenseur de G.K. Chesterton (hors commerce) vous est offert. Toutes les informations et les titres parus à ce lien.


 

Pour aller plus loin :

22510100378670L

Louis-André Dorion, L’Autre Socrate. Études sur les écrits socratiques de Xénophon, coll. L’Âne d’or, 2013, XXXII – 520 p. Index . Bibliographie. Prix François Millepierres 2014. 55 €

22510100278070L

Pierre Hadot (1922 – 2010), Discours et mode de vie philosophique. Préface, textes réunis et présentés par Xavier Pavie. Biographie par Philippe Hoffmann. 2e tirage 2014. 320 p. Index . Bibliographie . 15,90 €

 

Tout afficher

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s