Fonction et statut du témoin judiciaire à Rome

22510100943840L

Charles Guérin, La Voix de la vérité. Témoin et témoignage dans les tribunaux romains du Ier siècle avant J.-C., coll. Mondes anciens, 2015, 432 pages, 27,50 €

Extrait de La Voix de la vérité.Témoin et témoignage dans les tribunaux romains du Ier siècle avant J.-C., de Charles Guérin, 2015 :

La doctrine rhétorique aborde le témoignage comme une preuve à exploiter ou à contester. Elle s’intéresse de façon presque exclusive au contenu de la parole testimoniale (le fait qu’elle expose) et au résultat qu’elle permet d’atteindre (l’établissement ou non de ce fait aux yeux des juges et du public), mais laisse de côté le discours du témoin lui-même. Avant tout occupée par la question de la capacité testimoniale et peu concernée par la théorie de la preuve, la pensée juridique ne cherche pas davantage à préciser la fonction du témoin dans le procès. L’acte du témoignage et la fonction du témoin dans les débats judiciaires n’avaient donc pas véritablement de place dans la pensée théorique : le testis et sa parole représentaient des données évidentes de la pratique qu’il n’était pas utile de détailler.
Rédigée entre 86 et 83 av. J.-C. par un auteur anonyme, la Rhétorique à Herennius fournit pourtant une ébauche de définition adaptée au système judiciaire républicain et aux mentalités romaines. Elle permet de dégager les trois enjeux principaux de la déposition judiciaire à Rome : le rapport du témoin aux faits, l’objet et la nature des propos qu’il tient au tribunal et la relation qui s’établit entre sa déposition et son identité sociale. (Page 21)

Lire la suite en PDF (avec les notes de bas de page)


Voir également :

22510100829080L

Cicéron (106 – 43), L’Affaire Verrès. Contre Caecilius. Première Action contre Verrès. Les Œuvres d’art. Les Supplices. Traduit du latin et présenté par Germaine Roussel, coll Le goût des idées, 2015, 288 pages, 13,90 €

22510100485420L

Rhétorique à Herennius. Texte établi et traduit par G. Achard. 4e tirage 2012, C.U.F série latine, 1989, 4e tirage 2012, LXXXIV – 494 p., 59 €

Tout afficher

Un commentaire

  1. Malheureusement, de nos jours, plusieurs témoins sont corrompus et aveuglés par de l’argent.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s