L’Anthropologie dogmatique de Pierre Legendre : un livre, un site


Objet inhabituel, original, Le Visage de la main offre aux familiers comme aux ignorants de l’Anthropologie dogmatique, un accès en mots et en images à l’œuvre monumentale de l’auteur.

L’association Ars Dogmatica a créé, avec la complicité de deux talentueux graphistes, un site artistique consacré à la mise en scène de mon œuvre écrite et cinématographique. Ce site est consultable, sur internet, à l’adresse suivante :
arsdogmatica.com
Ce petit volume comprend ainsi le texte d’introduction à cette mise en scène et le texte spécialement rédigé pour le site, « La Fabrique de Pierre Legendre ». Il s’adresse à tout lecteur, et en particulier au « lecteur-internaute », visiteur du site.

Pierre Legendre

INTRODUCTION À LA MISE EN SCÈNE D’UNE PENSÉE SUR LES PLANCHES D’INTERNET

Extraits

[…]

Aujourd’hui, des esprits résolus ont pris l’initiative de sortir de l’ombre les productions éparses de mon labeur, à l’aide d’un site Internet. Ce labeur fut un parcours sinueux, dessiné au fil du temps, dans un certain état d’esprit difficile à décrire, si ce n’est en empruntant au poète Paul Claudel l’approximation la plus appropriée : « Comme un homme ayant à sa main gauche les ténèbres et à sa main droite un mur qu’il suit en tâtant » (La Ville, acte II). Soit en termes académiques : mon parcours fut étranger au conformisme ; mais cela ne signifie nullement qu’il était sans boussole.

S’appliquant à mettre en scène le site « Ars Dogmatica », un cénacle inventif a réalisé une sorte de livre d’art. Ce site propose aux navigateurs de la Toile, du moins aux non-blasés, et particulièrement « à la jeunesse désireuse… », un certain voyage qui leur donne à penser. (page 4)

Portail du site Ars Dogmatica

[…]

En cette présentation, il n’est pas superflu de prendre acte de la richesse méconnue du terme Informatique, peu à peu réduit par l’entendement social à la technique du « gouvernement par le chaos » évoquée par un auteur pertinent – un chaos d’éléments volatiles dans la foire aux discours qui tient lieu de lien politique.

Mais si en même temps l’informatique a fait émerger, comme un conservatoire civilisateur, une sorte de bibliothèque de la pensée universelle incluant la tradition de tous les continents, il ne s’ensuit pas mécaniquement une réflexion en mesure d’interroger cette retombée inattendue de la course aux armements scientifiques dans la gigantesque compétition pour la domination.

Une fois de plus la langue latine nous vient en aide : informare veut dire façonner, et l’ancien français traduit bien la nuance de l’intériorité du préfixe in en disant enformer. Cette allusion à un intérieur de la forme nous importe, car elle invite à interroger la démarche dont résulte ce qui est ici proposé. Si je prends l’anglicisme « Internet » à la lettre, il s’agirait de « prendre dans un filet » les lecteurs… Ce mot m’incommode, car l’anglais « Net » associé au latin « Inter » évoque à mon oreille la navigation interlope, quelque chose relevant d’un commerce louche, suspect.

Lecteurs, ayez patience. Pour saisir le raisonnement intérieur de ce site, il vaut la peine de réfléchir sur un instrument technique produit par la pensée industrielle et qui semble avoir brisé les cadres traditionnels de la communication humaine : Internet.

Que veut dire et comporte le fait d’utiliser pareil Medium pour adresser aux passants le message d’une œuvre qui ne craint pas de se référer à l’esthétique latine : « Ars Dogmatica » ? Sous cet angle particulier, qui à première vue n’a rien d’attirant pour en faire du cinéma – néanmoins voyez mes films –, ce site, dans son style propre, prouve que la mise en scène d’une pensée sur les planches d’Internet peut avoir la force convaincante du Théâtre le plus traditionnel qui soit, où se joue l’Inter-Locution avec l’immémorial Miroir encyclopédique. (pages 17-18)

Page du site Ars Dogmatica

[…]

Sujet à l’ennui dans un monde universitaire en proie aux démons de la prestance, mais surtout envahi du désir d’affronter d’autres lointains, l’étrangeté de l’Étranger, je me fiai à la boussole qui m’orientait vers l’Ailleurs africain. Là, commença l’aventure de conquérir un regard d’étranger sur l’Occident – une aventure dont le bien-fondé me fut plus tard confirmé au Japon. Ces chemins m’ont permis de sortir de l’enfermement occidentaliste et, par voie de conséquence, de mettre cet Occident boulimique à sa place, rien qu’à sa place, avec une sûreté théorique chèrement conquise.

La faveur des dieux africains m’offrit, si j’ose dire, une errance organisée, féconde en rencontres multiples et propice à une réflexion nourrie de découvertes. Si le quant-à-soi est secoué à la fois par des craintes imaginaires et par la confrontation à des nouveautés qui demeurent longtemps inintelligibles, c’est le signe du geste sûr et la promesse d’accéder peu à peu à la compréhension du fondamental : la certitude que nous avons à vivre dans un Monde généalogiquement organisé.

Des régions tropicales (Gabon et le vaste Congo ex franco-belge) jusqu’aux espaces bornés par le Sahara (Mali, Sénégal) ou englobés dans les terres du Sud-Ouest (Guinée), qu’il me fut donné de fréquenter, cette certitude m’a enseigné une vérité piétinée par des régiments d’experts en Développement : l’inexorable logique qui préside à l’institution de la Raison dans l’espèce humaine.

Cela signifie que, si cet enjeu, porté par les constructions généalogiques, est ouvertement méconnu, il faut s’attendre aux effets de décomposition subjective et sociale, avec à la clé l’engrenage meurtrier. Et la greffe démocratique, posée à la brute ou civilisée, n’y change rien. En langage familier : à la masse des experts « il manque une case »… (pages 28-29)

Les illustrations présentes sur le site Ars Dogmatica sont également présentes dans le livre, en couleurs

Pierre Legendre

Pierre Legendre est né dans la Manche en 1930. Agrégé de droit romain et d’histoire du droit, Professeur des Facultés de Droit, il est aussi Directeur d’études honoraire à l’École pratique des Hautes Études, Sorbonne, – Section des Sciences religieuses -, ancien conseiller pour la formation professionnelle en entreprises et ancien expert de l’UNESCO pour l’Afrique. Il a également été psychanalyste. Pierre Legendre est l’auteur de films (produits par Pierre-Olivier Bardet, Idéale Audience et Arte, et réalisés par Gérald Caillat) : La Fabrique de l’Homme occidental, Miroir d’une Nation. L’École Nationale d’Administration, et Dominium Mundi. L’Empire du Management. En préparation : un film intitulé Religion.

Tout afficher

Un commentaire

  1. Impressionnant et rafraîchissant, comme toujours avec Pierre Legendre !

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s