Arator, poète épique au service du commentaire biblique

Nouvelle parution de la Collection des Universités de France, l’Histoire apostolique d’Arator a bénéficié des travaux de Bruno Bureau, professeur à l’Université Jean Moulin-Lyon 3 et de Paul-Augustin Deproost, professeur ordinaire à l’Université catholique de Louvain qui en ont établi le texte, la traduction du latin et les commentaires.

L’édition

Sous un fort volume de 880 pages, cette édition inédite contient une riche introduction de 142 pages (détaillée sur notre site), une bibliographie sélective, le texte latin et sa traduction, les notes, un index personarum, un index locorum.

Arator vue 2

La fabrication

Composé et imprimé en France, en cahiers cousus et collés sous couverture souple, il est le quatre-cent dix-septième volume de la série latine de la C.U.F.

Arator vue 1

L’œuvre

L’Histoire Apostolique d’Arator se présente comme une mise en vers des Actes des Apôtres, mais en réalité, l’ouvrage, qui alterne récit et commentaires, se rapproche plutôt d’une série d’homélies versifiées, qui suivraient l’ordre de la narration scripturaire. Préoccupé à la fois d’exactitude doctrinale et de questions morales, le commentaire replace les Actes des Apôtres dans l’actualité de l’Eglise catholique du VIe siècle.
L’œuvre est accompagnée de deux préfaces, l’une à l’évêque de Rome Vigile et l’autre à un ancien compagnon d’études du poète, d’une lettre demandant un avis sur l’œuvre antérieure à sa création et de divers paratextes transmis sous le nom du poète par les manuscrits, mais qui sont en réalité des créations postérieures.

Arator, poète chrétien de l’Antiquité tardive

Né vers 490 en Ligurie, Arator fait ses études à Milan, puis devient un haut-fonctionnaire des rois ostrogothiques d’Italie. Au moment des guerres gothiques, il quitte la cour et devient sous-diacre de l’Eglise de Rome. Il compose alors son Histoire Apostolique qu’il récite au printemps 544 devant l’évêque de Rome et un public de clercs et laïcs mêlés. On ignore tout de la carrière ultérieure du poète, y compris la date de sa mort.

Il a été l’élève d’Ennode de Pavie auquel il est resté très lié.

Sommaire détaillé de l’Histoire apostolique

Lettre à Vigile

Livre I

I. Ascension de notre Seigneur Jésus-Christ. II. Discours du bienheureux Pierre et ajout de Matthias au nombre des Douze. III. Venue de l’Esprit saint dans le feu sur les apôtres. IV. Discours du bienheureux Pierre exhortant au baptême. V. Sur le passage où ils avaient tout en commun. VI. Le boiteux de quarante ans guéri par le bienheureux Pierre à la Belle Porte. VII. Violentes menaces des Juifs, qui sont confondus par la réponse du bienheureux Pierre. VIII. Sur le passage où tous les apôtres rendirent grâce à Dieu. IX. Sur le passage où les croyants n’avaient qu’un seul cœur et une seule âme. X. Ananias et Saphire. XI. Sur le passage où, dans l’ombre du corps du bien- heureux Pierre, tous les infirmes étaient guéris. XII. Sur le passage où les apôtres qui avaient été envoyés en prison furent retrouvés dans le Temple. XIII. Sur le passage où sept diacres furent ordonnés par les apôtres. XIV. Passion de saint Étienne, le protomartyr. XV. Sur le passage où Simon, qui offrait de l’argent, se vit confondu par les reproches du bienheureux Pierre. XVI. Philippe et l’eunuque. XVII. Saul, se rendant à Damas, est frappé de cécité. XVIII. Le paralytique guéri par le bienheureux Pierre à Lydda. XIX. Tabitha ressuscitée par le bienheureux Pierre. XX. Le centurion Corneille reçoit à la neuvième heure la visite d’un ange. XXI. Vision de Paul quand un vase plein venu du ciel lui fut montré. XXII. Sur le passage où le bienheureux Pierre baptisa Corneille et tous les siens. XXIII. Sur le passage où le bienheureux Pierre à Jérusalem, comme on lui posait la question, rapporta pourquoi il prêchait aux païens. XXIV. Sur le passage où le bienheureux Pierre, de nuit, ses chaînes brisées, fut conduit par un ange hors de sa prison.

Livre II

XXV. Sur le passage où Saul, qui est aussi Paul, commence sa prédication devant le proconsul Paul à Paphos. XXVI. Sur le passage où l’apôtre Paul, dans sa prédication à la synagogue d’Antioche, fit mention de la sortie du peuple israélite. XXVII. Sur le passage où, de nouveau dans cette même synagogue, il fit une prédication sur la passion et la résurrection du Seigneur. XXVIII. Sur le passage où l’apôtre Paul guérit à Lystres un infirme des pieds. XXIX. Sur le passage où l’apôtre Paul rapporta à Jérusalem, au bienheureux Pierre et à tous les apôtres, une question que les Juifs avaient soulevée concernant la circoncision. XXX. Sur le passage où l’apôtre Paul est empêché par l’Esprit de prêcher en Asie. XXXI. Sur le passage où l’apôtre Paul, à Philippes, ordonna à un esprit python de sortir d’une jeune fille. XXXII. Sur le passage où l’apôtre Paul, à Athènes, se mesura victorieusement à des philosophes épicuriens et stoïciens. XXXIII. Sur le passage où l’apôtre Paul, à Corinthe, comme il demeurait chez Aquila, un homme de très grande foi, convertit la population au Christ. XXXIV. Sur le passage où l’apôtre Paul, à Éphèse, baptisa dans le baptême du Christ douze hommes qui disaient avoir reçu le baptême de Jean. XXXV. Sur le passage où, à Éphèse, sept Juifs qui prétendaient imposer les mains à un possédé comme l’apôtre Paul le faisait, furent déchirés par ce même possédé et en même temps mis en fuite. XXXVI. Sur le passage où, à Éphèse, l’argentier Démétrius fomenta une révolte contre l’apôtre Paul. XXXVII. Sur le passage où, à Troie, l’apôtre Paul ressuscita le jeune Eutyque qui s’était tué en tombant du troisième étage. XXXVIII. Sur le passage où l’apôtre Paul, au moment de partir pour Jérusalem, fit ses adieux sur le rivage à tous les fidèles d’Asie qu’il avait convoqués. XXXIX. Sur le passage où l’apôtre Paul, à Jéru- salem, est arrêté par les Juifs dans le temple. XL. Sur le passage où l’apôtre Paul, comme il se défendait contre les Juifs devant Festus, en appela à César. XLI. Sur le passage où l’apôtre Paul, envoyé en Italie sous escorte militaire, endura pendant quatorze jours une tempête continue. XLII. Sur le passage où l’apôtre Paul, après avoir jeté dans le feu une vipère qui l’avait attaqué à la main, ne subit aucune blessure. XLIII. Sur le passage où l’apôtre Paul, de l’île de Malte où il avait fait des miracles de guérison, parvint par la mer jusqu’à Rome.

Lettre à Florian

Lettre à Parthénius

Titres apposés à certains exemplaires à chaque partie des livres

Procès-verbal de la remise du livre de l’Historia Apostolica au pape Vigile et à sa récitation publique ajouté dans certains manuscrits

Extrait à feuilleter

Intérieur arator

Se procurer l’ouvrage

Arator0002

Tout afficher

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s