Comme un nouvel Atlas : Pierre Caye et les néoplatoniciens nous aident à supporter le poids du monde

Pierre Caye poursuit sa Critique de la destruction créatrice (2015) en donnant aujourd’hui les clefs métaphysiques de sa réflexion sur la mondialisation : il convoque à cet effet les néoplatoniciens, et particulièrement Plotin, Proclus et Damascius, afin de discuter du rapport fondamental de l’un par rapport à l’être. Sur quelles bases philosophiques la liberté d’aujourd’hui est-elle possible à l’ère de la fin des totalités et de l’expansion des multiplicités ?

« Faire de la métaphysique, c’est avoir un coup d’avance, échapper aux forces de normalisation productive, aux processus de constitution des totalités de la mondialisation, être en quelque sorte insaisissable et indicible; par indicible, j’entends ici être insoluble dans le procès de l’être et intraduisible par les jeux de langage qu’il déploie pour se mettre en oeuvre. » page 12

Unité, totalité, multiplicité

Nous vous offrons le premier chapitre en feuilletage au format, à consulter ci-dessous.

Extrait :

La mondialisation modifie le rapport de l’opinion et de la philosophie. Ce n’est plus la distinction de la partie et du tout qui désormais distingue philosophie et opinion (et peu importe de savoir alors qui s’occupe de la partie et qui s’occupe du tout) mais, au sein du tout, l’opposition de l’ouvert et du fermé, en ce sens que la métaphysique est, depuis l’origine, pensée non seulement du tout, mais aussi de l’ouverture à son autre, de la différence et de l’altérité plus ou moins radicale par rapport au tout, ce qu’a, par exemple, mis si fortement en lumière la différence néoplatonicienne entre l’être et l’un. Or, ce sont cette différence et cette altérité du tout au sein du tout que dénie la mondialisation, et c’est en quoi la mondialisation, ainsi que les sciences économiques et sociales qui contribuent à sa constitution, restent nécessairement de l’ordre de l’opinion dans ce qu’elle a de plus dogmatique.

Lire le chapitre complet :

Se procurer l’ouvrage

Bibliographie néoplatonicienne

Parcourez notre galerie d’ouvrages (sources et essais) consacrée au néoplatonisme >>

Neoplatonisme

Vient de paraître, en budé :

Proclus

Proclus, Commentaire sur le Parménide de Platon. Tome VI : Livre VI. Feuilleter >>

Tout afficher

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s