La Politique des chaires au Collège de France : préface d’Antoine Compagnon

Dix-huit textes sous la direction de Wolf Feuerhahn analysent les pratiques à l’œuvre au Collège de France durant ses cinq siècles d’existence, révélant une tension vive et persistante entre l’engagement en faveur de l’innovation et la perpétuation des traditions séculaires.

Politique-des-chaires-au-Collège-de-France

Sur la base de nombreux documents inédits issus notamment des archives du Collège de France, cet ouvrage revisite l’autodéfinition de la plus fameuse institution savante française et invite à reconsidérer la fabrique et le partage des savoirs dans l’enseignement et la recherche.

Après une préface d’Antoine Compagnon donnée ci-dessous, retrouvez les contributions de Rafael Mandressi, Jeanne Peiffer, Wolf Feuerhahn, Anne Collinot, Céline Surprenant, Françoise Waquet, Florence Deprest, Yann Renisio, Vivi Perraky, Sarah Rey, Elise Lehoux, Hélène Gispert , Jean-Luc Chappey et Julien Vincent, Pascale Rabault-Feuerhahn, Olivier Orain et Marie-Claire Robic, Jacqueline Carroy, Annick Ohayon, et Régine Plas. Contenu détaillé de l’ouvrage >>

Ouvrage publié en coédition avec le Collège de France et avec le soutien de PSL Research University, dans le cadre du projet de recherche « Passage des disciplines : histoire globale du Collège de France XIXe-XXe siècles ».

Politique-des-chaires-au-Collège-de-France2

Préface d’Antoine Compagnon

L’usage récent veut que les chaires du Collège de France portent des titres très précis, correspondant étroitement à la spécialité de leurs titulaires. Pour faire acte de candidature, on rédige un projet de recherche et d’enseignement, mais il importe d’abord d’imaginer un nom de chaire qui résume ses travaux antérieurs et annonce ceux qui suivront, sinon jusqu’à sa cessation d’activités, du moins à un horizon raisonnable.
C’est là un défi auquel les postulants n’ont pas toujours été soumis dans le passé et qui a commencé à prendre forme à la fin du XVIIIe siècle. On observe à cette date les premières transformations de chaires, avant que cette pratique ne s’impose à la fin du XIXe siècle, sous l’administration d’Ernest Renan.

Depuis lors, les chaires cessent, quasi systématiquement, d’être maintenues sous leurs dénominations séculaires, et leurs intitulés, de moins en moins génériques, paraissent taillés sur mesure. Ainsi, il y eut une chaire de grec au Collège de France de 1530 à 1814, de mathématiques de 1530 à 1941, d’éloquence latine de 1534 à 1885, de médecine de 1542 à 1950, sans autres déterminations plus fines. Aujourd’hui, les intitulés s’allongent sur plusieurs lignes du programme, et le Collège de France affiche une chaire d’équations aux dérivées partielles et applications, de chimie du solide et de l’énergie, ou de culture écrite de l’Antiquité tardive et papyrologie byzantine.

L’évolution fut irréversible. Elle alla de pair avec l’augmentation du nombre de chaires au cours du XIXe siècle, la formalisation des usages en matière de succession, et la mise en avant de l’innovation disciplinaire comme devise de l’établissement. Elle s’amplifia avec la refondation des universités en France dans les débuts de la Troisième République, phénomène qui permet de mettre le développement des matières enseignées au Collège de France en corrélation avec la définition des disciplines dans le haut enseignement, à Paris, en France, en Europe et plus généralement dans le monde. Il existe donc peu de meilleures entrées, ni de plus commodes, dans l’histoire institutionnelle de l’enseignement supérieur et de la recherche qu’une enquête approfondie sur les intitulés des chaires du Collège de France au cours de la longue durée, sur leur maintien et leurs transformations, et sur les débats et controverses, sur les adhésions et les résistances qui entourèrent les changements.

C’est pourquoi lorsque Wolf Feuerhahn fit le projet d’un colloque puis d’un ouvrage sur les intitulés des chaires du Collège de France, l’idée nous séduisit d’emblée. Elle s’inscrivait au cœur des recherches que nous avions entreprises depuis 2012 sur ce que nous avons appelé le « Passage des disciplines ». Sous ma direction, avec la collaboration de Céline Surprenant et les contributions de divers intervenants du Collège, de l’EHESS, du CNRS, nous travaillions sur la définition des disciplines scientifiques et littéraires, leur organisation et leur évolution, à l’échelle nationale et internationale, aux XIXe et XXe siècles, à partir de l’histoire du renouvellement des chaires au Collège de France. Cet établissement constitue en effet un observatoire privilégié pour pénétrer dans l’histoire des disciplines, car la redistribution continue des savoirs y est peu à peu devenue statutaire au cours du XIXe siècle.

L’une des pistes que nous avons privilégiées était celle des « rapports » présentés à l’assemblée des professeurs pour la défense des projets de chaire. Nous en avons à présent dénombré environ sept cents dans les seules archives du Collège de France pour la période considérée. Sur la base de ces documents, il est possible de conduire l’analyse de la formation et de la circulation des savoirs dans une perspective élargie, c’est-à-dire en ne nous limitant pas aux chaires retenues, ni aux cadres d’un seul établissement. Un des objectifs est d’étudier les interactions institutionnelles qui ont présidé à la formation des savoirs et des disciplines. L’analyse conjointe des propositions de chaire validées et non validées au Collège de France, dans le contexte étendu de l’enseignement supérieur et de la recherche, fait apparaître, dans la moyenne et la longue durée, des enjeux encore inconnus, et éclaire la formation antérieure et contemporaine des disciplines. Ce programme a été soutenu par le CNRS, la Fondation Hugot du Collège de France, la Fondation du Collège de France, et PSL Research University, qui continuera à aider le projet entre 2017 et 2020.

L’analyse des intitulés de chaire s’annonçait donc comme idéalement complémentaire de celle des rapports de présentation, dans le cadre non pas d’une histoire interne du Collège de France, mais d’une histoire intégrée, insérant l’établissement dans le réseau des institutions de savoir françaises et étrangères avec lesquelles il interagit constamment. Précisons aussitôt que l’objet « intitulé » ne va pas de soi et qu’il peut se révéler difficile à cerner : en un sens restreint, les intitulés sont les noms des chaires, mais ce peuvent être les sujets des enseignements, ou encore les libellés des crédits de chaire. Et les questions à leur propos relèvent de problématiques très diverses : l’épistémologie des matières enseignées, la rhétorique des titres, la politique de leur maintien ou de leur transformation, le souci d’autodéfinition du Collège de France, les enjeux de pouvoir entre les institutions, etc.

Quelques surprises nous ont été réservées, la plus grande étant que jadis, quand les intitulés de chaire étaient généraux et stables dans la durée, parfois l’enseignement qu’ils chapeautaient ne leur correspondait plus, à la manière dont, disait Montaigne, les titres de ses propres chapitres n’en embrassaient pas toujours la matière. Dans une chaire de grec, on pouvait enseigner la médecine, et vice versa. Ainsi l’évolution des disciplines, fût-ce sur un mode moins apparent et plus subreptice, n’en était-elle pas moins assurée à l’âge classique que depuis la fin du XIXe siècle, quand l’innovation disciplinaire s’est systématiquement annoncée par la recherche de nouveaux vocables.

D’autre part, sous l’Ancien Régime, les relations avec les institutions parallèles, telles que le Jardin du roi, la Bibliothèque royale ou la Sorbonne, étaient aussi compliquées que dans le réseau actuel des universités, des grands établissements et des organismes de recherche, et les allers et retours, les cumuls et les suppléances n’ont jamais manqué. Or le partage des savoirs entre les divers établissements s’est joué à même l’agencement des intitulés, dont la presse, au XIXe siècle, se faisait largement l’écho, et non pas seulement lorsque la tutelle corrigeait un libellé, ou si les chaires concernaient l’économie politique ou tel autre sujet d’enseignement susceptible de provoquer la polémique.

Ce livre est donc le premier qui soit produit dans le cadre de nos recherches sur le « Passage des disciplines ». D’autres travaux suivront, sur les rapports de présentation notamment, sur les textes officiels définissant le statut du Collège de France, sur la réception de figures restées extérieures au Collège sous divers aspects, sans compter la chronologie (Freud, Darwin, Einstein, Durkheim, etc.).

Que soient ici remerciés toutes celles et ceux qui ont participé à nos séminaires et journées d’études depuis 2012, et notamment Wolf Feuerhahn pour le bel ensemble que voici sur les intitulés de chaire tout au long de l’histoire du Collège de France.

Feuerhahn

 

Tagged with: , , , , , , , , , ,
Publié dans L'inattendu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bienvenue sur le blog des éditions
En direct sur Instagram
#UnAnDeBellesLettres La #Chine ancienne nous livre quelques-un de ses secrets : sa monnaie, son papier, sa peinture narrative, ses dynasties Qin et Han et ses tentatives de réformes fin XIXe. Retrouvez tous ces titres dans le rayon Histoire - Extrême-Orient et Inde de notre site internet (circulation par icônes sur la droite). ---
[Juillet est là ! Nous bouclons nos prochaines parutions prévues pour le 21 août. En attendant de nombreuses et belles surprises à la rentrée, nous vous proposons tout ce mois-ci une petite rétrospective des ouvrages parus depuis août dernier, notre saison 2016/2017 en images ! Suivez le fil #UnAnDeBellesLettres pour les retrouver toutes.] #UnAnDeBellesLettres L'homme et l'animal, parfois mêlés, dans ces deux publications insolites : - JAROMIR MALEK, Le Chat dans l'Égypte ancienne. Traduit par Laurence BOBIS et richement illustré. Paru le 8 novembre 2016, 224 pages, cartonné, 17 €. "La nombreuse documentation disponible permet d'illustrer chaque étape de manière précise. Le chat sous la chaise ou le chat à la chasse n'auront plus de secret pour vous. Un livre tout public !" Pharaon magazine - L'Homme-animal dans les arts visuels. Image et créatures hybrides dans le temps et dans l'espace. Sous la direction de : Pascale LINANT DE BELLEFONDS, Agnès ROUVERET. Paru le 21 février 2017, grand format relié, 272 pages, 179 illustrations couleur, 39 €. À feuilleter sur notre site internet. ---
[Juillet est là ! Nous bouclons nos prochaines parutions prévues pour le 21 août. En attendant de nombreuses et belles surprises à la rentrée, nous vous proposons tout ce mois-ci une petite rétrospective des ouvrages parus depuis août dernier, notre saison 2016/2017 en images ! Suivez le fil #UnAnDeBellesLettres pour les retrouver toutes.] #UnAnDeBellesLettres Mémoire, hommage : lire les récits de nos soldats ou de leurs proches endeuillés permet d'affronter son propre destin avec plus de courage et de respect envers toute forme d'existence. Regarder la guerre en face nous apprend le prix de la paix. Ces trois ouvrages, aussi douloureux puissent-ils être à la lecture, n'en sont pas moins initiatiques que la philosophie grecque.
-1929 Jours, de Nicolas MINGASSON. Comment vivre le deuil de guerre au XXIe siècle ? - La Guerre et après, de Pauline MAUCORT. La guerre se termine-t-elle un jour ?
- Vent glacial sur Sarajevo, de Guillaume ANCEL. Comment rendre justice aux faits vingt ans plus tard ?
La 8e  édition du Festival International du Livre Militaire, en présence de nos auteurs, aura lieu vendredi 21 et samedi 22 juillet 2017 . #FILM2017
---
[Juillet est là ! Nous bouclons nos prochaines parutions prévues pour le 21 août. En attendant de nombreuses et belles surprises à la rentrée, nous vous proposons tout ce mois-ci une petite rétrospective des ouvrages parus depuis août dernier, notre saison 2016/2017 en images ! Suivez le fil #UnAnDeBellesLettres pour les retrouver toutes.] #UnAnDeBellesLettres Ils tiennent dans la main et sont pour toi : #Tibi, du nom de leur collection renfermant autant d'exercices de style comme d'admiration aux modèles antiques, sur des sujets modernes. Cette année :
-Frédéric LAVERE s'est inspiré d'Aristophane dans sa comédie en alexandrins sur les coulisses du pouvoir, Olympe et Élysée ou la vertu en politique, parue le 13 février.
-Vincent MORCH a ressuscité la verve de Synésios de Cyrène pour restituer aux marges du monde leurs sens et leur valeur : Exclus. Aux marges et aux confins, également paru le 13 février.
-Marella NAPPI honore quant à elle Ovide, en imaginant douze lettres de fin du monde : celle de la fin d'un amour. Tourner la page. Quand tu liras cette lettre est paru le 12 juin.
---
[Juillet est là ! Nous bouclons nos prochaines parutions prévues pour le 21 août. En attendant de nombreuses et belles surprises à la rentrée, nous vous proposons tout ce mois-ci une petite rétrospective des ouvrages parus depuis août dernier, notre saison 2016/2017 en images ! Suivez le fil #UnAnDeBellesLettres pour les retrouver toutes.] #UnAnDeBellesLettres Psyché. Le culte des âmes chez les grecs et leur croyance à l’immortalité d'Erwin ROHDE "Psyché s'offre aujourd'hui dans sa proximité avec le Nietzsche de la Naissance de la tragédie, comme une «œuvre d'art» érudite où sont compilés, commentés, annotés les liens singuliers que les Grecs ont entretenus avec la mort et l'âme, des poèmes homériques à la philosophie."
(Libération)
"Un travail colossal, auquel s'est livré Alexandre Marcinkowski. Un pari éditorial audacieux, mais un bonheur certain."
(Le Figaro histoire)
"Un magnifique ouvrage sur le culte de l’âme chez les Grecs. Heureux ceux qui prendront le temps de découvrir ce chef-d’œuvre." Marc Lebiez (En attendant Nadeau)
---
[Juillet est là ! Nous bouclons nos prochaines parutions prévues pour le 21 août. En attendant de nombreuses et belles surprises à la rentrée, nous vous proposons tout ce mois-ci une petite rétrospective des ouvrages parus depuis août dernier, notre saison 2016/2017 en images ! Suivez le fil #UnAnDeBellesLettres pour les retrouver toutes.] #UnAnDeBellesLettres Quatre orages de nouvelles traductions en deux semi-poche aux prix légers rejoignent le De Natura Rerum de Lucrèce et L'Enéide de Virgile déjà proposés sous ce format. La violence des échanges n'a ici d'égale que le style étourdissant de ses traducteurs :
- PLATON, Gorgias suivi de GORGIAS, Éloge d'Hélène - traduits par Stéphane Marchand et Pierre Ponchon, texte français seul, introduction et bibliographie, 400 pages, 17€. - OVIDE, Contre Ibis suivi de THÉOCRITE, La Syrinx, émendés, présentés et traduits en vers par Olivier Sers, bilingue latin-français, 124 pages, 13,90 €. #Littératurelatine #Philosophiegrecque #Gorgias #Platon #Théocrite #Antiquité #Rhétorique #Malédiction #Rage #Polémique #Imprécation #Ovide
---
[Juillet est là ! Nous bouclons nos prochaines parutions prévues pour le 21 août. En attendant de nombreuses et belles surprises à la rentrée, nous vous proposons tout ce mois-ci une petite rétrospective des ouvrages parus depuis août dernier, notre saison 2016/2017 en images ! Suivez le fil #UnAnDeBellesLettres pour les retrouver toutes.] #UnAnDeBellesLettres Les grandes vertus de trois petits livres rouges : -MAURIZIO BETTINI, Éloge du polythéisme. Ce que peuvent nous apprendre les religions antiques. Traduit par : Vinciane PIRENNE-DELFORGE. Prix Bristol des Lumières dans la catégorie "Essai étranger", 2016.
"...une excellente traduction...L'Éloge du polythéisme vient à son heure : le rappel des vertus païennes devient une œuvre de salubrité publique."
Le Soir - 17/09/2016 - MICHEL DE JAEGHERE. La Compagnie des ombres. À quoi sert l'histoire ?
"La rigueur des faits s'allie à l'élégance de la formulation. La netteté de la pensée se conjugue avec le souci de la nuance. Cet ouvrage est un plaisir de lecture et un réconfort."
Le Figaro magazine - 23/09/2016 - LESZEK KOLAKOWSKI, Comment être socialiste+conservateur+libéral. Credo
Préface d'Alain BESANÇON
"Un exercice de lucidité philosophique qui se veut en même temps l'affirmation d'un courage politique."
Perrine Simon-Nahum (L'Histoire)
---
[Juillet est là ! Nous bouclons nos prochaines parutions prévues pour le 21 août. En attendant de nombreuses et belles surprises à la rentrée, nous vous proposons tout ce mois-ci une petite rétrospective des ouvrages parus depuis août dernier, notre saison 2016/2017 en images ! Suivez le fil #UnAnDeBellesLettres pour les retrouver toutes.] #UnAnDeBellesLettres La #BOC Bibliothèque de l'Orient chrétien a vu le jour en janvier 2017 avec trois premières publications. 
Les textes de l’Orient chrétien apportent un éclairage essentiel sur l’histoire de régions s’étendant de l’Éthiopie au Caucase et à l’Iran, depuis l’Antiquité tardive jusqu’au Moyen Âge.
Cette littérature écrite en de multiples langues – arménien, arabe, copte, éthiopien, géorgien, grec et syriaque – est encore peu accessible dans des traductions en français alors qu’elle est un élément fondamental pour comprendre les enjeux culturels, historiques et religieux d’une région dont la complexité n’a d’égale que la richesse : naissance du christianisme, relations judéo-chrétiennes, querelles christologiques au sein du christianisme (qui ont débouché sur la naissance d’Églises orientales toujours vivantes), relations islamo-chrétiennes à partir du VIIe siècle, naissance d’un « Orient latin » à l’époque des Croisades... ---
[Juillet est là ! Nous bouclons nos prochaines parutions prévues pour le 21 août. En attendant de nombreuses et belles surprises à la rentrée, nous vous proposons tout ce mois-ci une petite rétrospective des ouvrages parus depuis août dernier, notre saison 2016/2017 en images ! Suivez le fil #UnAnDeBellesLettres pour les retrouver toutes.]

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 187 autres abonnés

En direct sur Twitter
Archives
%d blogueurs aiment cette page :