Recueil des joyaux d’or et autres poèmes : le waka classique

22510100914190L

Auteurs divers, Recueil des joyaux d’or et autres poèmes. Texte établi, traduit et annoté par Michel Vieillard-Baron, coll. Japon série Fiction, 2015, 308 pages dont 64 illustrations couleur, bilingue français-japonais, 23 €

Préface de Michel Vieillard-Baron, extrait :

Au Japon, chaque année, a lieu au mois de janvier dans le palais impérial une célébration appelée « Première manifestation poétique [de l’année] » (Uta kai hajime). Des récitants professionnels déclament alors des poèmes composés pour l’occasion par l’empereur, l’impératrice, différents membres de la famille impériale, mais aussi des personnalités de la société civile et des citoyens ordinaires. Le thème imposé, le même pour tous, est choisi par l’empereur et annoncé un an à l’avance dans les journaux, à la télévision et par voie d’affiche dans les administrations.
Des milliers de personnes composent alors des poèmes qu’ils envoient au palais ; un comité choisit les meilleures pièces, celles qui seront déclamées lors de la manifestation.
Cette célébration, attestée depuis 1267, revêt de nos jours une double signification. D’une part, elle affirme l’exceptionnelle longévité du genre poétique appelé waka, « poème japonais » (1), élaboré au VIIe siècle (tous les poèmes présentés relèvent de ce genre). D’autre part, elle permet de voir à l’oeuvre une des fonctions du waka déjà présente dans le Japon classique, notamment à partir du Xe siècle : celle d’exprimer le lien harmonieux qui unit l’empereur – ou plus largement la famille impériale – à ses sujets ; nous aurons à y revenir.
Un waka est un quintain de trente et une syllabes réparties en cinq vers de 5, 7, 5, 7, 7 respectivement – un tercet suivi d’un distique. À la fin du IXe siècle la composition de waka devint une pratique quotidienne dans les milieux de la cour. Comme le rappelle Jacqueline Pigeot, « billet galant, lettre de félicitations ou de condoléances, demande de promotion, mot d’excuse, billet accompagnant l’envoi d’un présent, prière aux dieux ou aux buddha, tout prenait la forme de waka » (2). Savoir composer était donc indispensable, tant pour les femmes que pour les hommes (3). La diffusion de ce genre poétique n’entama nullement son prestige. Le waka demeurait un signe d’appartenance au monde de l’aristocratie, ce qui explique sans doute l’ardeur déployée par certains guerriers ou autres personnages extérieurs à la cour, pour le maîtriser.
Précisons qu’il ne sera question ici que de waka classique, c’est-à-dire de pièces composées selon les principes qui ont prévalu (avec certaines évolutions) du VIIe au XIXe siècle (4) et, plus précisément, du VIIe au XIIIe siècle, période de composition des poèmes contenus dans le présent recueil.

Notes:

(1). Signalons que ce genre poétique est également appelé tanka (« poème court ») ou, tout simplement, uta (« chant »).
(2). La Littérature japonaise, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1983, p. 15.
(3). Les personnes incapables de composer sollicitaient des proches pour le faire à leur place.
(4). À la fin du XIXe siècle les poètes ont profondément renouvelé l’art du waka (notamment par l’introduction de nouveaux thèmes et surtout par une plus grande liberté dans le choix du vocabulaire). Les pièces produites à partir de cette époque sont d’ailleurs généralement désignées par le terme de tanka « poème court », ou kindai tanka « poème court contemporain », afin de les distinguer du waka classique.

Exemples de waka

Notre union furtive
Dans l’obscurité noir myrtille
Ne surpassait guère
Ces rencontres qu’en rêve
Si clairement j’avais vues

(Anonyme)

Ce bas monde
Mais à quoi le comparer ?
Aux vagues blanches
Qu’à l’aube laisse derrière elle
Une barque que la rame conduit

(Le moine débutant Manzei)

Autres extraits de poèmes mis en page avec leur version originale japonaise en vis à vis, à télécharger – PDF

Le présent recueil est la traduction intégrale d’un manuscrit précieux daté de 1335 et conservé dans le fonds de la bibliothèque du musée Guimet, dont il comporte la reproduction en fac-similé.

1or

2or

Tagged with: , , , , ,
Publié dans Classiques de la littérature moderne, XIXe siècle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bienvenue sur le blog des éditions
En direct sur Instagram
NOUVEAUTÉ Léon Bloy, la littérature et la #Bible, par Pierre Glaudes. Tout est symbolique pour #LéonBloy : l’histoire de l’humanité, sa propre vie, les contes sortis de son imagination offrent tous une image de #Dieu sous des dehors inattendus. Il ne lui suffit pas de pourfendre le positivisme qui domine dans l’opinion de son époque : à la religion de la Science il oppose une vision du monde dans laquelle le moindre événement, réel ou imaginaire, exprime la Parole divine à l’instar de la Bible. Ainsi, toute réalité est textuelle sous le regard de cet écrivain qui, dans le divers de l’existence, aperçoit, par fragments, la même fiction transcendante. Cet ouvrage explore l’étonnante pratique de la littérature qui résulte de ce parti-pris apologétique risqué. Le roman, l’historiographie, le pamphlet, le journal intime n’y sont jamais que des textes de seconde main : des réécritures déconcertantes qui, selon des conventions différentes, ont la Bible pour matrice et tentent d’en faire résonner les échos intempestifs à l’oreille des contemporains.
L'extrait qui vous est donné sur le blog des Belles Lettres vous permettra de goûter tant le style immarcescible du rire bloyen que celui, non moins élégant et puissant de Pierre Glaudes, son plus grand spécialiste français.
#critiquelittéraire #BellesLettresEssais #XIXe #XXe #PierreGlaudes NOUVEAUTÉ ÉRUDITION dans la collection #MondesAnciens : Claude Calame, Tragédie chorale : poésie grecque et rituel musical.  La #tragédie grecque comme dramatisation du héros confronté à son implacable destin ? La tragédie attique comme expression même du « tragique » ? À vrai dire les actions héroïques mises en scène dans la #tragédiegrecque sont redevables d’une perspective anthropologique et ethnopoétique. Ces dramatisations sont en effet des manifestations musicales au sens grec du terme, impliquant chant, accompagnement instrumental et gestualité chorégraphique : pratiques vocales en performances musicales ritualisées dont le texte n’est pour nous que la lointaine trace écrite ; pratiques rituelles prenant sens et efficacité, comme actes de chant, dans un contexte d’ordre à la fois politique, religieux et culturel. 
#Poésiegrecque #Musiquegrecque #Grèceantique #choeur #chantchoral #Œdipe #Jocaste #Hippolyte #Phèdre #Xerxès #Thèbes #Trézène #Eschyle #Euripide #Sophocle #Athènes #Vendredilecture critique, avec #BarbeydAurevilly qui fustige le théâtre contemporain (tome VII des Oeuvres en librairie), #LéonBloy le fulminant par Pierre Glaudes, mais aussi #Bernanos, #Steiner, #Ricoeur, London, #PierreJeanJouve tous au catalogue depuis peu.
Avec la chouette, ne perdez ni votre latin, ni votre mordant. Excellent week-end ! La chouette profite de la pénombre recherchée pour vous présenter sur le blog des Belles Lettres cet étonnant traité de l'Antiquité tardive composé par un citoyen éclairé anonyme à l'adresse du Chef d'Etat. Conseils avisés sans parti pris idéologique autre que le retour au bon sens. Dégustez plusieurs extraits sur le blog et ce soir sur Facebook. #CUF #Budés #AffairesMilitaires #Militaria #Antiquitétardive #moralisationdelaviepolitique #corruption #richesses #reformedelaloi NOUVEAUTÉ Partons en #Inde ou aux #Indes avec Michel Angot qui réussit en près de 900 pages à embrasser plusieurs milliers d'années et un espace aux dimensions de l'Europe, en ayant recours aux sources les plus étendues et tenant ensemble les traces du temps, de l'Antiquité à nos jours : un tour de force, une véritable fabrique de l'Histoire, aujourd'hui en librairie.
#India #Voyage #Histoire #Histoiredesindes NOUVEAUTÉ Le troisième tome de la série sur l'Histoire de la littérature grecque chrétienne dirigée par Bernard Pouderon vient de paraître. Ce tome couvre toute la production littéraire du IIIe siècle. L’exégèse, l’historiographie, la pastorale, mais également les spéculations théologiques et la polémique religieuse, y occupent une place essentielle. Parmi les auteurs les plus importants ici présentés figurent Clément d’Alexandrie, Origène, Hippolyte de Rome (ainsi que le corpus attaché à son nom), Méthode d’Olympe et Eusèbe de Césarée, qui, dans la diversité de leurs écrits, ont donné non seulement à la pensée, mais aussi à la littérature chrétienne ses premières lettres de noblesse. Sur notre blog, la présentation de cette série exceptionnelle a été mise à jour. #Littératurechrétienne #Christianismeprimitif #Premierschrétiens #Antiquitétardive #Anedor NOUVEAUTÉ Le deuxième volume de notre nouvelle collection #DocetOmnia : La Politique des chaires au #CollègedeFrance. Sous la direction de : Wolf FEUERHAHN, Préface de : Antoine COMPAGNON.
Sur la base de nombreux documents inédits issus notamment des archives du Collège de France, cet ouvrage revisite l’autodéfinition de la plus fameuse institution savante française et invite à reconsidérer la fabrique et le partage des savoirs dans l’enseignement et la recherche.
#Savoirs #Enseignement #Recherche #Institutionsfrançaises NOUVEAUTÉ Le tome VII de l' Œuvre critique de Barbey d'Aurevilly, sur le Théâtre contemporain.
La mise à mort par estocade de la comédie, le mépris des « faiseurs dramatiques », la pauvreté de la littérature dramatique, l’émoi de la danse et l’hymne aux acteurs et un « énorme pouah ! » pour couronner le tout : voici que Barbey mord « à pleine bouche et à pleines dents dans nos plates mœurs dramatiques contemporaines »
#Théâtre #Théâtrecontemporain #Critiquelittéraire #Littératureclassique #BarbeydAurevilly

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 181 autres abonnés

En direct sur Twitter
Archives
%d blogueurs aiment cette page :