Polynice et Ériphyle (n°2)

Nouveau rendez-vous hebdomadaire de la chouette, Samed’image vous offre un peu de beauté avec une illustration tirée d’une de nos publications. Aujourd’hui, voici la reproduction d’un péliké à figures rouges (qui servait à la conservation des denrées dans l’Antiquité) figurant Polynice et Ériphyle. Elle se trouve page 224 du recueil Du récit au rituel par la forme esthétique. Pragmatique culturelle des formes discursives et des images en Grèce ancienne sous la direction de Claude Calame et Pierre Ellinger.

samedimage2

Voici un extrait du texte l’accompagnant :

 » Si l’image ne raconte pas, que fait-elle ? Elle représente, au moyen de signes graphiques (qui peuvent parfois être des mots inscrits, donnant des noms) ; elle se réfère à des récits connus et mémorisés par ailleurs, qu’elle réactive. Ernst Gombrich a bien montré qu’il fallait se méfier de l’idée que l’image communique, si l’on entend par là qu’elle tient un discours articulé. L’image stimule ; son expressivité est limitée, car elle ne modalise pas. À elle seule l’image est muette et doit s’appuyer, pour fonctionner, sur un code, un savoir référentiel. La question dès lors est d’établir ce savoir référentiel. Pour les Anciens, il est fait d’une culture, de traditions, de mémoire. Pour nous, Modernes, il est reconstruit à partir de données transmises – textes, scholies, glossaires. Le rapport que nous établissons des images à ces textes est nécessaire, mais il n’en résulte pas que les images éclairées par ces textes en dérivent directement. Nous n’avons tout simplement pas le choix et sommes réduits à travailler avec ce qui nous est parvenu d’un monde disparu.
Pour prendre un exemple, je partirai d’une image représentant un homme casqué, appuyé sur son bâton face à une femme vers laquelle il tend un collier sorti d’un coffret (fig. 1). On comprend facilement qu’il s’agit d’un cadeau, et le jeu des gestes, la main tendue de l’homme, celle de la femme qui reçoit, mettent au centre de l’image ce moment du don. Une action est en cours, finement décrite par le peintre ; mais il est difficile de dire à quel récit elle se réfère. Ce sont les deux noms inscrits à hauteur des visages – Polynice et Ériphyle – qui nous permettent de comprendre que l’image se réfère au cycle des Sept contre Thèbes. Encore faut-il savoir le détail de cette histoire. Polynice est le frère d’Étéocle. Ils sont tous deux en conflit à propos de la souveraineté sur Thèbes. Étéocle refuse de passer la souveraineté à son frère ;ce dernier organise une expédition contre Thèbes avec les chefs argiens. Ériphyle est la sœur d’Adraste, roi d’Argos, l’épouse d’Amphiaraos. Ce dernier autrefois a tué Talaos, le père d’Adraste ; ils se sont réconciliés et le mariage d’Amphiaraos avec Ériphyle a scellé cette réconciliation. Amphiaraos s’est alors engagé à accepter que son épouse arbitre entre eux en cas de nouveau désaccord. Or Amphiaraos, qui est un devin, sait que l’expédition des Sept finira mal et refuse d’y aller quand Adraste le lui demande. Pour le contraindre, Polynice, qui connaît l’engagement d’Amphiaraos, se sert d’Ériphyle. Il la séduit en lui offrant un collier et elle oblige Amphiaraos à se joindre aux Sept. Le don fait par Polynice, on le voit, est la clé de cette histoire ; du reste le collier offert n’est pas un objet ordinaire, c’est le collier d’Harmonie, l’épouse de Cadmos, fondateur de Thèbes. […] »

François Lissarague, Image, signe, récit : le cas des armes de Thésée, pages 222-223 du recueil cité ci-dessus.

En savoir plus :

couvc-calame-1re

Bienvenue sur le blog des éditions
En direct sur Instagram
NOUVEAUTÉ ÉRUDITION dans la collection #MondesAnciens : Claude Calame, Tragédie chorale : poésie grecque et rituel musical.  La #tragédie grecque comme dramatisation du héros confronté à son implacable destin ? La tragédie attique comme expression même du « tragique » ? À vrai dire les actions héroïques mises en scène dans la #tragédiegrecque sont redevables d’une perspective anthropologique et ethnopoétique. Ces dramatisations sont en effet des manifestations musicales au sens grec du terme, impliquant chant, accompagnement instrumental et gestualité chorégraphique : pratiques vocales en performances musicales ritualisées dont le texte n’est pour nous que la lointaine trace écrite ; pratiques rituelles prenant sens et efficacité, comme actes de chant, dans un contexte d’ordre à la fois politique, religieux et culturel. 
#Poésiegrecque #Musiquegrecque #Grèceantique #choeur #chantchoral #Œdipe #Jocaste #Hippolyte #Phèdre #Xerxès #Thèbes #Trézène #Eschyle #Euripide #Sophocle #Athènes #Vendredilecture critique, avec #BarbeydAurevilly qui fustige le théâtre contemporain (tome VII des Oeuvres en librairie), #LéonBloy le fulminant par Pierre Glaudes, mais aussi #Bernanos, #Steiner, #Ricoeur, London, #PierreJeanJouve tous au catalogue depuis peu.
Avec la chouette, ne perdez ni votre latin, ni votre mordant. Excellent week-end ! La chouette profite de la pénombre recherchée pour vous présenter sur le blog des Belles Lettres cet étonnant traité de l'Antiquité tardive composé par un citoyen éclairé anonyme à l'adresse du Chef d'Etat. Conseils avisés sans parti pris idéologique autre que le retour au bon sens. Dégustez plusieurs extraits sur le blog et ce soir sur Facebook. #CUF #Budés #AffairesMilitaires #Militaria #Antiquitétardive #moralisationdelaviepolitique #corruption #richesses #reformedelaloi NOUVEAUTÉ Partons en #Inde ou aux #Indes avec Michel Angot qui réussit en près de 900 pages à embrasser plusieurs milliers d'années et un espace aux dimensions de l'Europe, en ayant recours aux sources les plus étendues et tenant ensemble les traces du temps, de l'Antiquité à nos jours : un tour de force, une véritable fabrique de l'Histoire, aujourd'hui en librairie.
#India #Voyage #Histoire #Histoiredesindes NOUVEAUTÉ Le troisième tome de la série sur l'Histoire de la littérature grecque chrétienne dirigée par Bernard Pouderon vient de paraître. Ce tome couvre toute la production littéraire du IIIe siècle. L’exégèse, l’historiographie, la pastorale, mais également les spéculations théologiques et la polémique religieuse, y occupent une place essentielle. Parmi les auteurs les plus importants ici présentés figurent Clément d’Alexandrie, Origène, Hippolyte de Rome (ainsi que le corpus attaché à son nom), Méthode d’Olympe et Eusèbe de Césarée, qui, dans la diversité de leurs écrits, ont donné non seulement à la pensée, mais aussi à la littérature chrétienne ses premières lettres de noblesse. Sur notre blog, la présentation de cette série exceptionnelle a été mise à jour. #Littératurechrétienne #Christianismeprimitif #Premierschrétiens #Antiquitétardive #Anedor NOUVEAUTÉ Le deuxième volume de notre nouvelle collection #DocetOmnia : La Politique des chaires au #CollègedeFrance. Sous la direction de : Wolf FEUERHAHN, Préface de : Antoine COMPAGNON.
Sur la base de nombreux documents inédits issus notamment des archives du Collège de France, cet ouvrage revisite l’autodéfinition de la plus fameuse institution savante française et invite à reconsidérer la fabrique et le partage des savoirs dans l’enseignement et la recherche.
#Savoirs #Enseignement #Recherche #Institutionsfrançaises NOUVEAUTÉ Le tome VII de l' Œuvre critique de Barbey d'Aurevilly, sur le Théâtre contemporain.
La mise à mort par estocade de la comédie, le mépris des « faiseurs dramatiques », la pauvreté de la littérature dramatique, l’émoi de la danse et l’hymne aux acteurs et un « énorme pouah ! » pour couronner le tout : voici que Barbey mord « à pleine bouche et à pleines dents dans nos plates mœurs dramatiques contemporaines »
#Théâtre #Théâtrecontemporain #Critiquelittéraire #Littératureclassique #BarbeydAurevilly Une valise de Budés ! Signe extérieur de richesse intérieure, envoyé par Rafael Vila (LiquidsRoma sur Twitter). Merci !
#CUF #Budés #Humanisme #Languesanciennes #Antiquité #TeamLatin #TeamGrec

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 181 autres abonnés

En direct sur Twitter
Archives
%d blogueurs aiment cette page :