Coffret Génération : les sept âges de la vie en poésie magique

Dix recueils de poésie sous coffret en tirage limité, dix étapes dans les âges de la vie tels que définis par Shakespeare : promenade guidée.

Les sept âges de la vie dans un coffret d’exception

Édition limitée – Coffret cartonné, marquage argenté à chaud. Numéroté de 1 à 300 – 215 €


« Le monde entier est un théâtre : hommes et femmes y sont de simples acteurs, ils ont leurs entrées puis leurs sorties. Un homme au cours de sa vie endosse plusieurs rôles et sa comédie se joue sur sept âges.
Premier âge : le nouveau-né, pleurnichant et vomissant dans les bras de sa nourrice.
Deuxième âge : l’écolier geignard, avec son cartable et son visage propre du matin, rampant à contrecœur comme un escargot jusqu’à l’école.
Troisième âge : l’amoureux, soupirant telle une chaudière et composant une ritournelle pitoyable en hommage aux sourcils de son amante.
Quatrième âge : le soldat, farci de jurons bizarres, poilu comme une bête, fier, brutal et soupe au lait, cherchant la réputation aussi soudaine qu’évanescente jusque dans la gueule des canons.
Cinquième âge : le juge, avec une belle bedaine ronde, fourrée de bons chapons, œil grave et barbe en pointe,achalandé de sages maximes et de clichés du jour : ainsi il joue son rôle.
Sixième âge : il passe à la culotte décharnée et aux pantoufles du vieux fou, lunettes au nez, bourse au côté, les hauts-de-chausses de sa jeunesse bien conservés, mais bien trop larges pour des jambes atrophiées, sa grosse voix d’homme, retournant au timbre châtré de l’enfance, a le son de la flûte.
Septième âge : la dernière scène, qui met fin à ce récit étrange et tumultueux, est la seconde enfance et le simple oubli, sans dents, sans yeux, sans goût, sans rien.
 »

Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7

L’herbier magique de l’année

Aux Belles Lettres, le cru 2021 est essentiel, donc poétique. Dans notre format semi-poche emblématique (12,5 x 19 cm), dix recueils de vers à la parure végétale et au charme anglosaxon sont parus au fil des saisons et peuvent être acquis séparément. Ils mettent en regard une traduction choisie pour sa qualité littéraire avec des illustrations variées : photographies, dessins, reproductions de tableaux.

Dans la série Poésie Magique, demandez par ordre d’apparition :

l’adulte nouveau-né, aux chants divinement gravés – William Blake, Chants d’Innocence et d’Expérience;

le jeune romantique à l’épitaphe romaine – John Keats, Poèmes choisis;

la femme-tableau au verbe haut – Christina Rossetti, Le Marché aux elfes ;

la fratrie géniale aux jeux souterrains – Les Brontë, Le Monde du Dessous ;

l’amoureux transi, aux lettres imbibées de gin ou de bière – Dylan Thomas, Lettres d’amour à quelques-unes ;

l’anglaise impénitente, en goguette dans le Paris d’après-guerre – Hope Mirrlees, Paris ;

le soldat de papier aux envolées lyriques – Walt Whitman, Feuilles d’Herbe ;

l’ardente collectionneuse, de beauté entêtée – Emily Dickinson, Autoportrait au Roitelet

le vieux fou aux fugues enfantines – John Clare, Poèmes et proses de la folie ;

la mort au cours cristallin, qui fait chanter les pierres et vibrer les chagrins – Edgar Lee Masters, Des voix sous les pierres.

Ces joyeux drilles forment un cercle un peu particulier – d’aucuns diraient disparu – qui rassemble dix poètes anglo-saxons versés dans le culte de l’éphémère et la contemplation de l’éternel…


À découvrir également, s’il vous plaît :


Un Noël intemporel

Retrouvez notre sélection de saison : un Noël intemporel – Suggestions de cadeaux parmi notre catalogue, indémodable…

Tout afficher