La trilogie des Gies : la vie quotidienne au Moyen Âge

Avec La vie dans un village médiéval, nous achevons la publication de la trilogie sur la vie quotidienne médiévale, rédigée par Frances et Joseph Gies dans un style limpide et enlevé, considérée comme une référence pour le grand public.

Écrivains et historiens américains, mari et femme, Frances et Joseph Gies ont écrit ensemble plus de vingt ouvrages sur le Moyen Âge, pour la plupart best-sellers, traduits dans de nombreux pays. Leur plume mêlant rigueur érudite, détails fouillés et humour savamment dosé permet une immersion complète dans les univers proposés. Cette trilogie, parsemée d’illustrations vivantes, et dont nous achevons ce mois-ci la parution grâce à la traduction inédite de Christophe Jaquet, se dévore chaque volume séparément ou comme une saga romanesque, ce qui n’a pas échappé, entre autres lecteurs passionnés, au créateur de A Game of Thrones, George R.R. Martin, qui en a fait une source majeure d’inspiration. Entrez au château, en ville ou au village, et découvrez la vie quotidienne de nos ancêtres, en France ou en Angleterre…

« Un récit foisonnant de détails et alimenté des meilleures sources de l’époque. » Le Figaro Histoire

« À la fois guides de l’édifice et de l’époque, Frances et Joseph Gies ont le sérieux et l’élégance du butler d’une bonne maison. Ils sont chez eux. » Le Figaro magazine

« Un superbe voyage dans le temps. » Lire


La vie dans un village médiéval

Inédit • [1990, traduit aux Belles Lettres par Christophe Jaquet en 2020] – Illustré en noir et blanc, 13 x 20 cm, 320 pages, en librairie le 6 mars 2020, 16,90 €. EAN13 : 9782251450834

À partir de l’exemple du village anglais d’Elton, vers 1300 de notre ère, Frances et Joseph Gies racontent l’histoire de l’origine, du développement et du déclin du village européen.
Avec une grande richesse d’anecdotes et de détails, ils dressent un portrait saisissant de ce qu’était le quotidien de l’époque et nous montrent l’importance du rôle qu’y jouait le village.
Les Gies ont le don de rendre à la vie ces hommes et ces femmes qui vivaient dans et autour du village. Nous découvrons comment les champs étaient cultivés, comment seigneurs et serfs se vêtaient et se lavaient, ce qu’ils buvaient et ce qu’ils mangeaient, quels étaient leurs occupations et leurs loisirs, et quels curieux traitements ils inventaient pour se soigner. Nous y apprenons le rôle essentiel que jouait l’église dans le maintien de l’ordre social et comment le système juridique et le code de conduite, étonnamment avancés, du village médiéval posèrent les fondations de la civilisation occidentale.

Prologue : Elton 
I. Le village apparaît 
II. Le village anglais : Elton 
III. Le seigneur 
IV. Les villageois : qui ils étaient 
V. Les villageois : comment ils vivaient 
VI. Le mariage et la famille 
VII. Le village au travail 
VIII. La paroisse 
IX. La justice du village 
X. La disparition du village médiéval 

Contient également : Notes. Bibliographie. Glossaire. Index. Table des illustrations. Cartes

Extrait

Feuilleter au format


La vie dans une ville médiévale

Inédit • [1969, traduit aux Belles Lettres par Christophe Jaquet en 2019] – Illustré en noir et blanc, 13 x 20 cm, 288 pages, en librairie, 16,90 €. EAN13 : 9782251449180

1250. À quoi ressemblait une ville médiévale ? Comment y vivait-on ?

Les grands historiens Frances et Joseph Gies choisissent Troyes, en Champagne, comme l’archétype de la cité médiévale européenne. Grande cité prospère et ville de foire de l’époque, elle éclaire un moment phare de la civilisation médiévale, quelques années avant la guerre et l’épidémie de peste noire qui ravagea l’Europe. Devenu un classique, La Vie dans une ville médiévale nous ouvre la porte d’une période de l’histoire d’autant plus fascinante qu’elle passe souvent, dans l’esprit du public, pour un âge d’obscurité et d’arriération.

La vie urbaine au milieu du XIIIe siècle tourne autour de la demeure familiale, qui sert souvent aux bourgeois à la fois de logis, à l’étage, et d’atelier ou de commerce, au rez-de-chaussée. Le centre-ville, où les artisans rivalisent d’habileté tout en se réunissant dans des corps de métiers régis par des règles de conduite communes, est un haut lieu de l’activité textile, agricole et bancaire. Il y a des écoles pour les enfants, mais seulement les garçons, et l’enseignement se fait en latin, par les soins d’un prêtre. L’église est le noyau de la vie religieuse et civique, les offices sont des moments de théâtre et de musique, et les voisins s’y réunissent pour des baptêmes ou d’autres célébrations. Les mariages des familles les plus prospères sont l’occasion de fêtes somptueuses où la danse le dispute à la chanson, et où le vin coule quelquefois pendant plusieurs semaines.

I. Troyes : 1250 
II. Dans la maison d’un bourgeois 
III. Une maîtresse de maison au Moyen Âge
IV. La naissance et les enfants 
V. Mariages et enterrements 
VI. Commerçants et artisans
VII. Banquiers et marchands 
VIII. Le médecin
IX. L’église
X. La cathédrale 
XI. L’école et les lettrés 
XII. Livres et auteurs 
XIII. Le nouveau théâtre 
XIV. Fléaux et catastrophes
XV. Le gouvernement de la ville 
XVI. Les foires de Champagne 

Contient également
: Après 1250. Généalogie des comtes de Champagne. Notes. Bibliographie. Index. Table des illustrations. Cartes

Extrait

Feuilleter au format


La vie dans un château médiéval

Inédit • [1974, traduit aux Belles Lettres par Christophe Jaquet en 2018] – Illustré en noir et blanc, 13 x 21 cm, 288 pages, en librairie, 16,90 €. EAN13 : 9782251447667

À partir du remarquable château de Chepstow, à la frontière de l’Angleterre et du Pays de Galles, mais aussi des plus admirables châteaux forts français, les grands médiévistes Frances et Joseph Gies nous offrent un portrait saisissant de ce qu’était la vie quotidienne de l’époque et nous montrent l’importance du rôle qu’y jouait le château fort. Les Gies ont le don de rendre à la vie les hommes et les femmes qui vivaient dans et autour du château, le seigneur et la dame, les chevaliers et les soldats, les serviteurs et les paysans, les troubadours et les jongleurs. 
Nous y découvrons comment les seigneurs et les serfs se vêtaient et se lavaient, ce qu’ils buvaient et ce qu’ils mangeaient, quels étaient leurs loisirs et leurs occupations, leurs codes de conduite sexuelle, leurs principes d’ordre et de solidarité. Nous y apprenons le rôle essentiel que jouait l’honneur dans la culture médiévale, le processus d’initiation auquel se soumettaient les chevaliers, l’importance des fêtes religieuses et des liens personnels, et pourquoi le château fort était autant un rempart contre les violences qu’une source de conflit et un enjeu de pouvoir.

I. Le château fort débarque en Angleterre
II. Le seigneur du château
III. Le château fort comme lieu d’habitation
IV. La dame du château
V. La maison et le personnel du château
VI. Une journée dans un château fort
VII. La chasse comme mode de vie
VIII. Les villageois
IX. Comment on devient chevalier
X. Le château fort en guerre
XI. Une année au château
XII. Le déclin du château fort

Contient également : Petit glossaire du château fort. Petit lexique de la féodalité. Les grands châteaux forts du Moyen Âge. Bibliographie. Index. Table des illustrations.

Extrait

Feuilleter au format

Tout afficher