Apicius, L’Art culinaire : concours culinaire jusqu’au 7 décembre 2017

JEU-CONCOURS Apicius : cuisinez à l’antique et remportez de nombreux lots dont un atelier de foie gras !

Noël et ses somptueux repas de famille approchent… Las de la sempiternelle dinde aux marrons ? Cette année, épatez Belle-Maman en lui concoctant un succulent repas directement inspiré des créations de Gavius Apicius, le cuisinier le plus fameux de l’Antiquité. L’Art culinaire fourmille de recettes aussi alléchantes que surprenantes…

Pour vous entraîner avant les jours de fête, Les Belles Lettres vous proposent un concours culinaire inédit. Prêts ? A vos tabliers !

Règlement :

Le concours culinaire Apicius se déroule du vendredi 10 novembre au jeudi 7 décembre 2017 minuit.

Pour participer :

  • Vous réalisez fidèlement une recette tirée de l’Art culinaire d’Apicius
  • Vous déclenchez un frétillement de papilles irrépressible au sein de l’équipe web des Belles Lettres par vos réalisations alléchantes et originales (dressage, créativité, mise en scène de la photo…).
    Envoyez les photos de votre plat par email à courrier@lesbelleslettres.com. N’oubliez pas d’indiquer en objet de votre message « Jeu concours Apicius », puis de renseigner le nom de votre recette et vos coordonnées (adresse postale, téléphone) pour pouvoir être recontacté !

À gagner :

  • Le cuisinier le plus talentueux participera à un atelier « Foie gras Apicius » le 9 décembre au restaurant Les Bistronautes (Paris 6e), animé par un chef.
  • Les autres fins gourmets n’ayant pas démérité recevront quantité de lots tirés de notre cabinet de curiosités : sacs chouette des belles lettres, broches, carnets…

Apicius

Apicius_1709Gavius Apicius, ami de Tibère, est entré dans la légende impériale pour avoir porté la gloutonnerie à des extrêmes inouïs. L’auteur du De re coquinaria s’est fait connaître par ses extravagances culinaires en inventant des plats tels que le talon de chameau ou les langues de flamants, mais aussi par les dépenses somptuaires que nécessitaient ses festins. On raconte même que, dans l’obligation de restreindre son train de vie, il se serait empoisonné. Même si la version que nous possédons est sans doute largement postérieure à Apicius et daterait probablement des années 400, L’Art Culinaire n’en constitue pas moins pour nous un précieux témoignage historique, tant sur les goûts de l’époque que sur les techniques de conservation des aliments.


Feuilleter au format l’édition illustrée par Scott Pennor’s et mise en pages par Élie Colistro

Apicius-intérieur-à-feuilleter

L’équipe des Belles Lettres a cuisiné pour vous

Au-delà du folklore de certaines recettes dont les ingrédients sont introuvables ou peu souhaitables, l’intérêt de cette réédition au prix plus modeste que l’historique édition budé (dont l’introduction et la traduction de Jacques André sont reprises en intégralité) réside dans la réalisation possible de nombre d’entre elles, et le plaisir certain à les déguster !

Camille, Solenn et Nicolas de l’équipe des Belles Lettres ont donc enfilé leurs tabliers pour ouvrir la voie en vous proposant ces quelques plats :

Vin de rose

Ingrédient : vin, roses, miel.
« Prenez bien soin de mettre des roses de premier choix et non humides de rosée… » Le détail de la recette se trouve page 23.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quenelles en crépine

Ingrédients : crépine, vin, viande hachée, mie de pain, pignons de pin et épices.

« Formez de petites quenelles fourrées de pignons de pin et de poivre… » Le détail de la recette se trouve page 39.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Minutal d’abricot

Ingrédients : épices, herbes, oignons, vin, palette de porc, abricots

« Mettez dans une cocotte de l’huile, du garum, du vin, émiettez de l’oignon sec d’Ascalon, coupez en dés de la palette de porc… » Le détail de la recette se trouve page 82.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lentilles aux châtaignes

Ingrédients : châtaignes, bicarbonate de soude, épices, herbes, miel, vinaigre, lentilles

« Goûtez et, s’il manque quelque chose, ajoutez-le… » Le détail de cette recette se trouve page 91.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

et pour finir, une sucrerie….

dattes-fourrées

 

Un objet-livre soigné et… salissant !

 

Imprimé en France (label Imprim’Vert) sur papier Munken Linx d’Artic Paper qui lui confère opacité et douceur, sous couverture mate à rabats et en cahiers cousus, cet élégant ouvrage saura rejoindre votre bibliothèque automne-hiver avec charme et discrétion. Chaque exemplaire contient un marque-page dessiné par Scott Pennor’s.

Apicius-sous-couverture-salissante

Un petit livre à la couverture mate et blanche, pour cuisiner ?

Peu judicieux remarqueront les plus experts… mais c’est voulu : ce livre doit vivre avec vous, porter les tâches de curcuma ou de groseilles, de vin ou d’herbes qui attestent de votre goût de vivre avec vos livres, de les emporter partout et d’en exhiber fièrement les signes d’une existence bien remplie.

Photographiez aussi vos couvertures salies ! Nous serons heureux de les intégrer à notre galerie hommage publiée à la fin du concours.

Se procurer L’Art culinaire dans notre édition illustrée

Faim d’autres publications sur le sujet ?

Parcourez notre galerie bibliographique thématique >>

Bibliographie cuisine

Tout afficher

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s