Alain Leygonie, Les Odeurs (extrait)

Leygonie.jpg

Extrait du recueil Les Odeurs d’Alain Leygonie, paru aux Belles Lettres en mars 2016 (coll. « l’Exception ») :

 

Le pain

Le pain sent bon quand il est chaud. Quand il sort du four, le pain a un parfum délicieux. Un parfum de dimanche matin de fête au village (le charme opère aussi les jours de semaine : grâce à lui, c’est un peu tous les jours dimanche).

C’est une odeur dorée, généreuse, optimiste. Quel que soit le jour de la semaine, aussi débordé que l’on soit, il fait bon attendre son tour dans une boulangerie où se pressent des gens de toute sorte, de toute condition ; on ne s’ennuie pas par une odeur pareille, on ne voit pas passer le temps et l’on oublie un peu ses malheurs. Dans la file d’attente, grâce à la bonne odeur de pain frais, les pauvres se croient riches, les désespérés reprennent espoir, les solitaires se sentent un peu moins seuls et les vieux se sentent rajeunir (en cas de malheur ou de dépression grave, faire un bref séjour chaque matin dans une boulangerie).

En attendant son tour, on pense à la femme du boulanger (le film), à la célèbre fournée des retrouvailles, au petit pain en forme de cœur que le cocu merveilleux offre à l’infidèle ; ou bien on se remémore « Les Effarés », le beau poème de Rimbaud : À genoux, cinq petits – misère ! – / Regardent le boulanger faire / Le lourd pain blond…

On pense du coup au boulanger qui travaille en coulisse (en cachette), qui baigne chaque jour dans l’odeur et qui est au chaud l’hiver pendant que dehors on se gèle. On l’envie, on songe un instant à changer de métier, on donnerait cher pour être à sa place. Il vaut peut-être mieux ne pas être à sa place, on est bien où on est : la boulangerie est un dur métier, beaucoup plus dur que ce qu’on croit.

 

À cet instant, penché de bon matin sur ma feuille tandis que les boulangers enfournent, je repense à l’époque bénie où le père (le mien) faisait le pain avec la farine du blé qu’il avait semé, moissonné et fait moudre. Du pain pour la semaine, des tourtes de deux ou trois kilos. Il attaquait avant le jour, on était réveillés par les coups du boutoir de la pâte contre le bois dur de la maie. Ploum ! Ploum ! Ploum !… C’est à bras raccourcis que le père travaillait la pâte. Ce que font aujourd’hui les machines, il le faisait à la main et il fallait voir le résultat.

Le résultat, le fin du fin, c’était la bonne odeur de pain chaud qui se répandait l’hiver (je dis l’hiver, car c’est par temps froid qu’on l’appréciait le mieux), à la nuit tombée, autour de la maison et même au-delà. Enfermée, concentrée longuement au moment de sortir le « lourd pain blond », elle envahissait la cour, courait sous le tilleul, gagnait tout le voisinage pour aller se perdre dans les champs – se perdre en remerciements à la terre.

La boucle est bouclée. Le lien est fait entre le pain et la terre, entre l’odeur et la terre, entre la terre et le ciel.

 

Tagged with: , , ,
Publié dans L'inattendu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bienvenue sur le blog des éditions
En direct sur Instagram
NOUVEAUTÉ ÉRUDITION dans la collection #MondesAnciens : Claude Calame, Tragédie chorale : poésie grecque et rituel musical.  La #tragédie grecque comme dramatisation du héros confronté à son implacable destin ? La tragédie attique comme expression même du « tragique » ? À vrai dire les actions héroïques mises en scène dans la #tragédiegrecque sont redevables d’une perspective anthropologique et ethnopoétique. Ces dramatisations sont en effet des manifestations musicales au sens grec du terme, impliquant chant, accompagnement instrumental et gestualité chorégraphique : pratiques vocales en performances musicales ritualisées dont le texte n’est pour nous que la lointaine trace écrite ; pratiques rituelles prenant sens et efficacité, comme actes de chant, dans un contexte d’ordre à la fois politique, religieux et culturel. 
#Poésiegrecque #Musiquegrecque #Grèceantique #choeur #chantchoral #Œdipe #Jocaste #Hippolyte #Phèdre #Xerxès #Thèbes #Trézène #Eschyle #Euripide #Sophocle #Athènes #Vendredilecture critique, avec #BarbeydAurevilly qui fustige le théâtre contemporain (tome VII des Oeuvres en librairie), #LéonBloy le fulminant par Pierre Glaudes, mais aussi #Bernanos, #Steiner, #Ricoeur, London, #PierreJeanJouve tous au catalogue depuis peu.
Avec la chouette, ne perdez ni votre latin, ni votre mordant. Excellent week-end ! La chouette profite de la pénombre recherchée pour vous présenter sur le blog des Belles Lettres cet étonnant traité de l'Antiquité tardive composé par un citoyen éclairé anonyme à l'adresse du Chef d'Etat. Conseils avisés sans parti pris idéologique autre que le retour au bon sens. Dégustez plusieurs extraits sur le blog et ce soir sur Facebook. #CUF #Budés #AffairesMilitaires #Militaria #Antiquitétardive #moralisationdelaviepolitique #corruption #richesses #reformedelaloi NOUVEAUTÉ Partons en #Inde ou aux #Indes avec Michel Angot qui réussit en près de 900 pages à embrasser plusieurs milliers d'années et un espace aux dimensions de l'Europe, en ayant recours aux sources les plus étendues et tenant ensemble les traces du temps, de l'Antiquité à nos jours : un tour de force, une véritable fabrique de l'Histoire, aujourd'hui en librairie.
#India #Voyage #Histoire #Histoiredesindes NOUVEAUTÉ Le troisième tome de la série sur l'Histoire de la littérature grecque chrétienne dirigée par Bernard Pouderon vient de paraître. Ce tome couvre toute la production littéraire du IIIe siècle. L’exégèse, l’historiographie, la pastorale, mais également les spéculations théologiques et la polémique religieuse, y occupent une place essentielle. Parmi les auteurs les plus importants ici présentés figurent Clément d’Alexandrie, Origène, Hippolyte de Rome (ainsi que le corpus attaché à son nom), Méthode d’Olympe et Eusèbe de Césarée, qui, dans la diversité de leurs écrits, ont donné non seulement à la pensée, mais aussi à la littérature chrétienne ses premières lettres de noblesse. Sur notre blog, la présentation de cette série exceptionnelle a été mise à jour. #Littératurechrétienne #Christianismeprimitif #Premierschrétiens #Antiquitétardive #Anedor NOUVEAUTÉ Le deuxième volume de notre nouvelle collection #DocetOmnia : La Politique des chaires au #CollègedeFrance. Sous la direction de : Wolf FEUERHAHN, Préface de : Antoine COMPAGNON.
Sur la base de nombreux documents inédits issus notamment des archives du Collège de France, cet ouvrage revisite l’autodéfinition de la plus fameuse institution savante française et invite à reconsidérer la fabrique et le partage des savoirs dans l’enseignement et la recherche.
#Savoirs #Enseignement #Recherche #Institutionsfrançaises NOUVEAUTÉ Le tome VII de l' Œuvre critique de Barbey d'Aurevilly, sur le Théâtre contemporain.
La mise à mort par estocade de la comédie, le mépris des « faiseurs dramatiques », la pauvreté de la littérature dramatique, l’émoi de la danse et l’hymne aux acteurs et un « énorme pouah ! » pour couronner le tout : voici que Barbey mord « à pleine bouche et à pleines dents dans nos plates mœurs dramatiques contemporaines »
#Théâtre #Théâtrecontemporain #Critiquelittéraire #Littératureclassique #BarbeydAurevilly Une valise de Budés ! Signe extérieur de richesse intérieure, envoyé par Rafael Vila (LiquidsRoma sur Twitter). Merci !
#CUF #Budés #Humanisme #Languesanciennes #Antiquité #TeamLatin #TeamGrec

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 181 autres abonnés

En direct sur Twitter
Archives
%d blogueurs aiment cette page :